Les marques auto et l’environnement (2)

>Les marques automobile et l’environnement (suite)

CITROEN unit le style à l’écologie

Lors du Salon de Genève 2008 (6 au 16 mars), le constructeur français Citroën dévoile sa politique environnementale en exposant divers modèles portant la signature Airdream. Ce label caractérise les véhicules les moins polluants de sa gamme et qui répondent à différents critères.

Affiche Salon de Genève 2008

Par ailleurs, le Groupe a profité du «Salon de la Nouvelle Ville», au parc floral de Paris ( jusqu’au 5 Juin dernier), pour présenter sa nouvelle version C3 1.4i GNV équipée de la bicarburation essence/gaz naturel et forte d’émissions de CO2 revues à la baisse.

Citroen C3 4.1i

En effet, le premier bilan écologique des véhicules fonctionnant au gaz naturel révèlent des résultats intéressants avec une réduction des émissions de CO2 de l’ordre de 18 %, par rapport à l’essence, sans rejet d’oxyde de soufre et de plomb.

  • La Citroën C3 1.4i GNV a une puissance de 75CV (68CV en GNV) et affiche des consommations moyennes respectives de 6.5l/100 et 6.6l/100. Vitesse de pointe : 153km/h et 17.9s pour franchir le 0 à 100km/h.

Quant aux émissions de CO2, elles atteignent 154g/km (essence) et 119g/km (GNV). Le bémol : la rareté actuelle des stations proposant du gaz naturel sur le territoire. On en compte une cinquantaine en France.

RENAULT avance vers l’écologie malgré ses maladresses.

Le Koléos, nouveau 4×4 de Renault, fait durement réagir les associations de protection de l’environnement qui dénoncent un véhicule à contre-courant. Elles demandent même la suspension définitive de la conception de cette automobile polluante.

étiquette Energie Bien que muni d’un filtre à particule à régénération périodique fonctionnant sans additif pour limiter les émissions polluantes, ce type de véhicule produit plus de CO2 que la moyenne.

De plus, lors de l’exposition au Mondial de l’automobile de Paris, l’étiquette Energie était absente, dissimulant ainsi les émissions réelles en dioxyde carbonique estimée à 210 gCO2/km, « soit 41 % de plus que la voiture moyenne commercialisée en France ».

Néanmoins,sans être catégorique, retenons que dans le cadre du Renault Contrat 2009, Renault à élaboré un ambitieux plan environnement favorisant la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Les 3 objectifs majeurs du plan Voiture propre de Renault  :

1. Se placer parmi les 3 meilleurs constructeurs automobiles mondiaux pour les émissions de CO2,
2. Disposer d’une gamme de véhicules roulant aux biocarburants,
3. Développer une palette de technologies alternatives.

Le Groupe Renault a annoncé en janvier 2008 la signature d’un accord entre l’Alliance Renault-Nissan et Project Better Place dans le cadre du développement du véhicule électrique.

Ce partenariat constitue les conditions de l’émergence du véhicule électrique sur le marché israélien afin de réduire de manière significative les émissions polluantes (particules, NOx…) et de CO2. Cet accord souligne la politique environnementale ambitieuse du Groupe et laisse entrevoir l’introduction de véhicules électriques de mass-market à l’horizon 2011.

TOYOTA le bon élève

Fort de sa position dominante sur la Prius depuis 2003, Toyota lance ces prochains jours deux nouveaux modèles hybrides.

Le RX 400h

Le tout-terrain RX 400h associe la puissance d’un moteur à essence V6 3,3 litres et celle de deux moteurs électriques. Il délivre une puissance de 272 ch et affiche également la plus faible consommation de carburant sur le marché des tout-terrain à essence de luxe : à peine 8,1 l / 100 Km en cycle combiné.

Pour atteindre un tel résultat, Lexus a équipé le RX 400h de systèmes perfectionnés, qui envoient la puissance avec une grande précision là où elle s’avère le plus utile, à savoir vers les roues ou vers le générateur, ce qui optimise le rendement énergétique du véhicule.

RX 400 Toyota

Alors que General Motors a annoncé la fermeture de quelques usines fabriquant des véhicules 4×4, jugés trop gourmands en carburant, Toyota semble bien décidé à conserver l’avance prise avec le lancement de la Prius, premier véhicule hybride commercialisé et qui compte déjà plus d’un million d’exemplaires vendus depuis avril 2008.

Ainsi, la marque japonaise a tout juste obtenu le prix de la voiture verte de l’année en Angleterre (en tête d’une sélection établie sur 1300 voitures par l’Environmental Transport Association – Toyota présent aussi en 3e, 6e et 9e positions, avec d’autres modèles que sont respectivement la Prius, l’Aygo et l’Auris) avec la Yaris, un petit modèle urbain économe.

Et elle a déclaré, dans le cadre d’un plan “pour une société sans carbone”, le lancement pour 2010 de deux nouveaux modèles hybrides, dont l’un plus grand que la Prius, sans oublier la mise sur le marché, cette année, de la micro-voiture urbaine, nommée iQ.

Le constructeur automobile Toyota passe la vitesse supérieure pour protéger l’environnement, notamment dans son usine de Valenciennes. Depuis la fin 2007, 100 % des déchets de l’usine sont valorisés ( l’acier, la boue…).

Usine Toyota Valenciennes

Ces équipements représentent des investissements très conséquents. “Pendant les pauses, toutes les machines qui peuvent l’être sont arrêtées. Plutôt que d’utiliser des emballages en carton ou en plastique, on utilise 600 000 bacs en plastique recyclé pour transporter toutes les pièces automobiles de premier rang.

Il y en a trois mille par véhicule…”. Ce sont des salariés qui ont suggéré entre autres de remplacer des lingettes de nettoyage par des chiffons lavables. Pour les sensibiliser davantage, des “green members” et des promoteurs environnement ont été nommés.

L’un d’entre eux a déclaré “On fixe des objectifs de consommation d’énergie, de tri des déchets. Et ça marche”. Toyota a d’autres projets : éoliennes, panneaux solaires, systèmes de captation d’eau de pluie…”C’est encore tôt. Ces installations ne sont rentables que sur le très long terme. On manque un peu de recul sur les expérimentations qui ont été menées”.

A suivre : les marques auto et l’environnement, dernière partie : la politique de Ford, Volkswagen, BMW, Mercedes et Honda

Lire également :  Les nouveautés automobiles en faveur de l’environnement

***

Article rédigé par Elwina, juin 2008