Marché du bio : entre croissance et inquiétude

Tandis que le marché du bio en France se place en 2e position au niveau européen, l’émergence des produits labellisés AB est de plus en plus palpable dans les rayons des supermarchés. Cependant, bien que la demande croissante montre l’importance du naturel dans les habitudes alimentaires des Français, cet engouement met en difficulté les producteurs qui éprouvent des difficultés à suivre le rythme.

Le marché du bio, un succès croissant

Certes, les produits issus de l’agriculture biologique ne représentent encore qu’une part infime du marché de l’alimentaire et notamment sur le territoire, mais elle continue de se développer doucement mais sûrement.

>>> En 2008, selon l’Agence Bio, en France, l’agriculture bio s’étendait sur près de 584 000 ha, c’est à dire sur 2,12 % de la surface agricole totale seulement.

La France est largement battue en termes de taille des surfaces bio : l’Italie a la palme d’Europe, suivie de l’Espagne (qui exporte l’essentiel de ses produits bio), de l’Allemagne et du Royaume-Uni. La France, quant à elle, est cinquième pour l’importance des terres, mais 21e si l’on considère la part de la production bio dans le total de l’agriculture !

Fruits et légumes bioCependant, alors que l’un des objectifs du Grenelle de l’environnement est de multiplier par 3 les surfaces agricoles bio, ces dernières ont augmenté de 36,4 % par rapport à 2007.

Ces espaces pourraient peut-être réduire les importations de l’étranger. En effet, la France n’est pas en mesure de se passer des importations, et l’Agence Bio a indiqué qu’en 2008, celles-ci se sont élevées à 30 % alors qu’elles étaient de 20 % 3 ans plus tôt.

Actuellement, la croissance des produits bio vendus en grandes surfaces est en pleine expansion. Elle est de 39 % par an. Labellisés, ces produits ont su conquérir les clients de différentes enseignes, tout comme les magasins spécialisés où les ventes sont aujourd’hui de 36 %.

Alimentation bio-le saviez-vous ?

  • 71 % des restaurants collectifs ont indiqué vouloir introduire le bio dans leur menu de façon certaine d’ici 2012.
  • 44 % des Français ont consommé au minimum un produit bio une fois par mois minimum, selon le baromètre de l’Agence Bio
  • Avec un marché de 2,6 milliards d’euros en 2008, le bio ne représente que 1,7 % du marché de l’alimentaire.

Le marché du bio : l’offre reste timide

Selon une étude Precepta, les ventes de produits bio devraient atteindre 3,7 milliards d’euros en 2012 pour l’Hexagone. La consommation globale du pays ne devrait progresser que de 0,8 % en 2012, mais la part du bio devrait représenter 8 %.

Le bio gagne le coeur des Français, tant mieux. Mais le risque principal d’un tel enthousiasme serait d’assister de façon impuissante à l’approvisionnement des chaines de grande distribution à l’étranger et à moindre coût ! En effet, la grande distribution devrait voir ses parts de marché croître de 45 % en 2012, notamment grâce au développement de leurs produits de marques de distributeurs (MDD) bio.

Alimentation bio

Quant aux chaines spécialisées, elles devraient atteindre 31,3 % de part de marché en 2012, tandis que les commerces indépendants devraient passer de 15 % de parts de marché en 2005, à 8 % en 2012.

En résumé, si les producteurs ne parviennent à s’autosuffire en produits bio, la grande distribution sera une fois de plus le maître du jeu, quitte à faire faillir les petits commerces, les producteurs traditionnels et par la même occasion la démarche du développement durable

Le Top 5 des produits bio préférés des Français

  1. Les fruits et légumes bio (77 %)
  2. Les produits laitiers bio  (70 %)
  3. Les produits d’épicerie bio (56 %)
  4. La viande bio (49 %)
  5. Le pain bio (42 %)

Lire également sur l’alimentation bio

Article sur le marché du bio rédigé par Elwina, déc 2009