Maisons vertes : les projets se multiplient (2)

Le bois a une place de plus importante dans les projets eco-friendly. En France, les maisons en bois commencent à trouver leur place.

Domespace : les maisons en bois

C’est une maison en bois, matériau recyclable qui capture le CO2 et qui utilise des composants écologiquement corrects. C’est une maison intelligente : parce qu’elle tourne pour mieux suivre la course du soleil mais aussi car elle intègre la domotique, qu’elle, est anti-sismique, anti-cyclonique, limite la radioactivité.

  • La maison de la gamme Harmonique est surélevée, à l’abri des remontées d’humidité ou des inondations.

L’architecte, Jean-Baptiste Barache a conçu une maison 100 % récup’et bio à monter soi-même. Cherchant à n’utiliser que la lumière naturelle, la maison possède des ouvertures permettant de chauffer par effet de serre en hiver et de conserver une température clémente en été. Les menuiseries sont faites avec des bois recyclés, récupérés sur des décors de cinéma. La maison n’est pas alimentée en électricité. Ce qui permet de mieux valoriser les lumières naturelles.

> La maison de 170m2 à monter soi-même coûte 71 000 €.
> La maison de 170m2 montée par une entreprise coûte 120 000 €

La “Maison solaire” bioclimatique

  • La “Maison solaire” bioclimatique, construite à Chisseaux par l’agnece Adelgund Witte a reçu un premier prix dans la catégorie, petits espaces, au salon Maison-Bois. Sa structure est en bois.

Un poêle à bois, au centre de la maison, assure le chauffage en complément à la VMC double flux en hiver. La serre est exposée au Sud. La maison dispose de baies étudiées pour apporter les meilleurs apports solaires passifs La ventilation est mécanique double flux et est associée à un puits provençal. Le toit est équipé de capteurs solaires thermiques pour la production d’eau chaude sanitaire.

Le bois est un marché en pleine expansion

En 2004, seuls 4 % des maisons individuelles françaises ont été construits en bois (contre 98 % en Amérique du Nord. En Allemagne, ce taux est de 30 %). 15 % seulement des Français considèrent que le bois est « d’abord » un matériau de construction.

> Le Comité national pour le développement du bois (CNDB) a publié une étude en 2002, qui souligne que le bois est meilleur que d’autres matériaux pour réaliser des constructions HQE (Haute Qualité Environnementale) :
1 – il facilite l’obtention de subventions,
2 – il permet, grâce à sa légèreté, de s’implanter sur des terrains difficilement constructibles (friche industrielle, pente accentuée, anciens remblais, …),
3 – ses qualités acoustique ou thermique et sa résistance au feu sont très bonnes,
4 – c’est un matériau écologique dans le sens qu’il peut être préfabriqué et mis en oeuvre ou monté en usine et demande donc moins d’énergie grâce aux gains de productivité apportés (une maison de 120 m² peut être construite en moins de 5 jours si on utilise des éléments préfabriqués en bois).

*

Sur l’habitat durable :