Londres, en guerre contre les 4 x 4

La capitale britannique est de plus en plus inhospitalière pour les véhicules polluants et tout particulièrement pour les 4 x4. Son maire, le très connu travailliste Ken Livingstone, trouve ridicules et non grata les 4 X 4 qu’ils appellent ironiquement les « tracteurs de chelsea » du nom du quartier londonien huppé où on en trouve beaucoup.

Londres ne veut plus de 4×4

Plus précisément, il s’agit d’une augementation de la taxe de circulation urbaine imposée depuis 2002 à tous les véhicules voulant rouler dans le centre de Londres : la « congestion charge » qui va passer de 8 livres à 25 £ par jour pour les véhicules polluants, cad qui émettent plus de 225 g. de C02 / km.

Autant dire que quasiment tous les 4×4 seront concernés. Cette surimposition qui devrait rapporter de 30 à 50 millions de livres par an permettra, en sens inverse, de dispenser les voitures les moins polluantes (- de 120 g C02/km) et les moins gourmandes d’être exonérées de congestion charge.
Cette mesure fait de Londres la capitale la plus en pointe contre les 4 x4 et évoque l’approche française du bonus / malus qui vise à favoriser l’achat d’une voiture peu polluante.

En tous cas, certains constructeurs n’apprécient pas du tout : Porsche a entrepris une action juridique pour empêcher l’application de la taxe londonienne à ses voitures.

Carton rouge ?

Les 4×4 dépassent la moitié des ventes de voitures

Aux Etats-Unis, en décembre 2010, les ventes de 4X4 et autres SUV’s ont représenté dépassé 55 % des ventes de voitures.

4x4 pollue grave
Le 4×4 symbole de pollution urbaine
*
Je réagis

- Rouler en 4 x4 nuit gravement à la santé
Conduite : comment dépenser moins d’essence ?

- 4×4, les Américains remettent ça

- Rouler à l’huile végétale. C’est possible ou pas ?

Essai Automobile. La Renault Mégane E85 Bioéthanol