Sélection livre : ‘Ce qui compte vraiment’, de Fabrice Nicolino

L’équipe de consoGlobe.com vous propose régulièrement ses coups de coeur lecture du moment. Cette semaine, c’est ‘Ce qui compte vraiment’, de Fabrice Nicolino. Un pavé dans la mare (polluée) de la campagne présidentielle.

Rédigé par Pauline Petit, le 19 Mar 2017, à 7 h 15 min
Sélection livre : 'Ce qui compte vraiment', de Fabrice Nicolino

Qu’est ce qui compte vraiment, pour un journaliste engagé qui a survécu aux balles des terroristes lors de l’attaque de Charlie Hebdo ? La beauté de la nature et le combat contre la destruction du monde par l’Homme. C’est le sujet central de Ce qui compte vraiment, nouvel ouvrage du journaliste Fabrice Nicolino.

Ce qui compte vraiment : le cri de Fabrice Nicolino

Le journaliste est connu pour ses enquêtes fouillées dans le monde de l’agro-industrie, de l’élevage industriel (Bidoche) et de la paysannerie.

Ses livres ont la forme de coups de gueule contre « le vaste merdier qu’est devenue l’agriculture » ou contre « l’empoisonnement universel » des produits chimiques. Son nouvel ouvrage, Ce qui compte vraiment, reprend certaines thématiques chères à l’auteur, sur la sauvegarde de la nature. 

Pour une protection sans conditions de la nature

Le livre de Fabrice Nicolino est, dans un sens, anxiogène. Il décrit, à travers cinq thématiques -l’agriculture, la beauté du monde, la mer, l’eau douce et les animaux- un tableau si peu reluisant qu’on en vient à penser que notre planète est perdue. L’ensemble de nos ressources et les équilibres naturels, à l’oeuvre depuis des millions d’années, sont en grave péril à cause de la main de l’homme.

En ce qui concerne les ressources halieutiques, l’auteur rappelle par exemple qu’ « un siècle de pêche industrielle aura suffi à détruire des splendeurs sous-marines stables depuis des millions d’années ». Le constat est anxiogène, donc, mais réaliste. Il s’appuie d’exemples de destruction de la nature visibles dans notre vie de tous les jours ou étayés par des spécialistes. Pourtant, Fabrice Nicolino semble garder une lueur d’espoir à travers ce tableau sombre.

Comment favoriser ce qui compte vraiment ?

Pour l’auteur, on peut inverser la courbe de la destruction du monde, à condition de prendre des mesures drastiques de préservation de la nature. À l’image des centaines de milliards d’euros trouvés par les États lors de la crise de 2008 pour sauver les banques, on peut trouver les fonds pour préserver les écosystèmes naturels.

livre nature

Fabrice Nicolino estime que l’agriculture, l’élevage ou la pêche industrielle sont un crime et qu’il faut purement et simplement les considérer comme tels. Ou encore, concernant l’eau douce : « Il ne faut plus polluer aucune source d’eau. Et, avant cela, pour y parvenir, il faut considérer toutes les eaux de la Terre, douces ou salées, comme intouchables. Donc, décréter qu’il y a crime dès lors qu’il y a dégradation ». Un programme utopique, mais nécessaire s’il s’agit de sauvegarder l’Homme et la nature pour les prochaines décennies.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis