Lille : un organisme pour faciliter l’accession à la propriété

La mairie de Lille a annoncé la création d’un Organisme foncier solidaire (OFS) afin de faciliter l’accession à la propriété des classes moyennes et populaires et de lutter contre la spéculation immobilière.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 2 Mar 2017, à 9 h 35 min
Lille : un organisme pour faciliter l'accession à la propriété

Alors qu’en février 2017, Lille avait adopté l’encadrement des loyers dans l’objectif de freiner les fortes hausses constatées, elle annonce maintenant le lancement d’un Organisme foncier solidaire. Ce dispositif unique vise à aider les habitants des classes moyennes et populaires dans leur démarche d’accession à la propriété.

Des logements proposés jusqu’à 25 % en dessous du prix du marché

Pour encourager les ménages modestes à acheter leur logement, rien n’est plus efficace que de jouer sur les prix immobiliers. Lille propose un dispositif unique : acheter un logement sans être propriétaire du terrain. « Le prix du foncier peut atteindre jusqu’à 25 % du montant total du bien  , explique Audrey Linkenheld, députée du Nord et adjointe au maire en charge de l’Habitat. L’Organisme Foncier Solidaire (OFS) restera donc propriétaire du terrain et le prix du logement descendra en dessous des prix de marché.

« L’acquéreur remboursera un crédit immobilier moins élevé et devra s’acquitter d’un loyer foncier pour le terrain dont le montant sera calculé en fonction de la surface », poursuit la députée. Celui-ci devrait s’élever à un euro par mois et par mètre carré. Les premiers logements seront proposés par l’OFS au cours du mois de mars. Treize biens immobiliers seront concernés par cette expérimentation d’ici 2020.

Ménages modestes : quelles conditions pour accéder à la propriété ?

Pour bénéficier de ce dispositif, les futurs propriétaires devront justifier de ressources annuelles inférieures à 44.000 euros. De plus, en cas de revente du logement, les nouveaux occupants seront eux aussi soumis à ces critères. « Pour que la mixité sociale soit pérenne, le propriétaire ne pourra revendre qu’à des personnes ayant le même niveau de ressources », assure Audrey Linkenheld. Ainsi, en cas de plus-value sur le bien, le montant sera partagé entre le vendeur et l’OFS.

Dès le mois de juin 2017, l’expérimentation sera étendue à la Métropole européenne de Lille. D’autres communes comme Roubaix réfléchissent à sa mise en place. De même, ailleurs en France, Rennes et Biarritz se penchent aussi sur la question. Cependant, ce système n’a pas uniquement une visée sociale puisqu’il devrait permettre de lutter contre la spéculation immobilière qui a engendré la hausse des loyers et des prix de vente à Lille.

Illustration bannière : Lille Grand’Place – © dinozzaver Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis