Les émissions mondiales de C02 ont encore augmenté

Rédigé par Aurore, le 23 juin 2012, à 15 h 35 min
Les émissions mondiales de C02 ont encore augmenté

Les émissions de dioxyde de carbone ont encore augmenté. Si cela n’est pas une surprise, la hausse est tout de même plus importante que prévue, ce qui laisse planer le doute sur la capacité du monde à endiguer un changement climatique dangereux.

Rio+20, sommet plus que nécessaire

Nous connaissons tous les conséquences désastreuses d’un changement climatique. Et ironiquement, alors que la conférence Rio+20 a débuté avec pour mission principale de déterminer comment la croissance économique peut se faire sans dégrader l’environnement, The Guardian révèle que les émissions mondiales de CO2 ont encore augmenté et davantage que prévu.

Les émissions mondiales de carbone provenant de l’énergie ont augmenté de 48 % par rapport aux données dévoilées lors du Sommet de la Terre de 1992. C’est lors de ce sommet d’ailleurs que les gouvernements avaient convenu de limiter les émissions de CO2. Cela n’a visiblement pas fonctionné…

Les combustibles fossiles montrés du doigt

Rien qu’entre 2009 et 2010, les émissions carbone provenant de la consommation et combustion d’énergie ont augmenté de 6.7 % d’après l’US Energy Information Administration. Ce sont dont 31.8 gigatonnes qui ont été émises l’année dernière. Si le monde continue d’utiliser de plus en plus de combustibles fossiles, ce chiffre ne devrait pas diminuer et les températures pourraient augmenter de 2°C en moyenne d’ici 2050. À ce niveau là, les conséquences seraient catastrophiques et surtout, irréversibles.

Parmi les pays les plus pollueurs, les Etats-Unis bien-sûr, mais surtout la Chine dont les émissions ont augmenté de 240 % depuis 1992. Avec ce chiffre, la Chine est responsable d’un quart des émissions mondiales de carbone provenant de la combustion des énergies fossiles.

Aujourd’hui, il est primordial que le sommet Rio+20 soit efficace et que les pays s’entendent sur des objectifs ambitieux et réalisables. Car si rien n’est fait, le climat continuera de se dégrader, la biodiversité de souffrir, les espèces de disparaître et le niveau de la mer de monter…

Alors, pensez-vous que RIO+20 va parvenir à changer les choses ? Craignez-vous le changement climatique ?

*

Je veux témoigner

À découvrir également :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    Je ne suis pas un spécialiste en climatologie, mais il me parait comme du bon sens de réagir à des excès dus à notre mode de gestion des ressources naturelles et ceci quelque soit la validité des modèles du GIEC.
    Les économies d’énergies sont le plus important gisement d’énergie et cela dans tous les pays du monde. Nous savons tous que les bâtiments qu’ils soient d’habitation, de bureau, ou industriels sont de gros consommateurs d’énergie en particulier les bâtiments anciens.
    Ils consomment en hiver par le chauffage en été avec la clim et toute l’année avec la ou les ventilations.
    L’industrie automobile montre que les économies sont possibles et souhaitables ( une R8 renault de 1973 consommait 8 à 10l au 100km pour 45cv actuellement une Mégane consomme 5l au 100km pour 110cv )le travail de milliers de personnes a permis de générer ce type d’amélioration du rendement, si on projette dans tous les domaines de la vie rien n’empêche de penser que l’on peut faire au moins aussi bien. Encore faut-il qu’une volonté existe, voire une incitation. Et cette remarque n’est basée que sur l’amélioration d’une technologie basée sur le système bielle manivelle. Je ne parle même pas d’un changement de technologie.
    Ce que je veux souligner c’est que les contraintes du 1° et du 2° choc pétrolier ont induit ces changements de comportement faire mieux avec moins.
    Nous nous comportons comme si les ressources étaient infinies. Elles ne le sont pas.
    De même pour nos déchets, nous produisons comme si la fin de vie du produit, ne faisait pas partie du produit. Et cela dans tous les domaines: produits alimentaires, produits industriels, et même produits financiers.
    Comment peut-on penser que produire des centaines de millions téléphones cellulaires, ayant une durée de vie de 2 à 3 ans n’aura pas d’incidence sur la vie de la planète? Le téléphone cellulaire n’est évidement qu’un exemple, chaque fois que l’on achète un yaourt on renvoi dans la terre le pot, le carton, et l’emballage de la palette, les sacs plastiques accumulés dans l’océan pacifique, ont formés une zone qu’un bateau met 1 semaine à traverser, les déchets sont sous la surface de l’eau et par suite invisibles sur les photos satellites (estimation: 100 millions de tonne de déchets). Alors on arrête ou on continu connement.

  2. De toute manière on va consommer tout le pétrole sur terre donc maintenant ou dans 100 ans… Dans la logique, il y aura plus de C02 donc plus de végétaux pour l’absorber mais bon c’est théorique…

  3. Nos émissions de CO2 ont en effet augmenté, mais la pente d’augmentation globale est restée identique, ce qui tend à confirmer le fait que le taux de CO2 anthropique est marginal par rapport aux échanges naturels.
    Par ailleurs, le supposé rôle moteur du CO2 sur T est une hypothèse non prouvée, et mise en défaut par l’absence de signature de l’action du CO2 en zone tropicale, tout comme par la stagnation de T depuis 1999, et par la réfutation du forçage radiatif “inventé” par le GIEC sans aucune référence scientifique antérieure (cf publication de deux physiciens allemands, Gerlich et Tscheuscher).

    Bref, il est absurde d’essayer de nous faire gober une supposée relation de causalité CO2-T, et il serait bon d’abandonner ce dogme ridicule du Réchauffement Climatique Anthropique.

  4. Comment faire pour atténuer les conséquences de ce changement climatique? Ce problème mondial n’est pas assez mis en avant par les médias, alors que c’est le principal sujet d’avenir pour la vie sur terre et pas seulement pour l’espèce humaine.

Moi aussi je donne mon avis