Agir pour la planète

Le mois de l’Economie Sociale et Solidaire : c’est maintenant !

En novembre, devenez acteur du changement en participant au mois de l’Economie Sociale et Solidaire ! Au programme, 1500 manifestations dans toute la France pour adopter un autre regard sur l’économie. Concilier intérêts collectifs et activité économique, oui, c’est possible !

Le mois de l'Economie Sociale et Solidaire : c'est maintenant !

Si novembre évoque pour certains l’automne, ses bruines, son temps humide, les températures qui baissent et le nez qui coule, c’est aussi le mois de l’Economie Sociale et Solidaire, l’ESS !
Ce mois est l’opportunité pour tout un chacun de s’informer sur les acteurs de l’ESS, leurs actions tout au long de l’année et pourquoi pas, l’occasion de devenir soi-même actif dans des projets à vocation sociale et environnementale.

Comme le souligne le site internet de la manifestation, « sociale et solidaire, une économie qui sait où elle va !»

Que représente l’ESS en France ?

L’Economie Sociale et Solidaire rassemble l’ensemble des coopératives, mutuelles, associations, syndicats et fondations qui conçoivent l’économie autrement.

Ce sont des entreprises responsables, qui se distinguent des autres par leur mode de fonctionnement et par leur finalité. En outre, ces entités savent concilier intérêts collectifs et activité économique, prouvant que les deux ne sont pas incompatibles. Ces entreprises ou associations intègrent dans leur organisation les notions fondamentales de démocratie, d’innovation et de développement durable.

Quatre grands principes régissent l’ESS


Les organisations qui constituent l’ESS peuvent être de nature très différentes, mais elles reposent toutes sur 4 piliers :

Une gouvernance démocratique

Les dirigeants sont élus, et les décisions sont prises en accord avec la volonté collective, sur le principe de « 1 personne, 1 voix »

La libre adhésion

Ce principe laisse à tout individu le droit de participer et d’adhérer à l’organisation de son choix

L’homme au coeur de l’économie

L’individu prime sur la recherche de profit, ce qui se traduit par des services innovants et équitables

Un investissement solidaire

Les bénéfices sont destinés à être reversés à l’organisation elle-même, afin de développer son activité. Il n’y a pas d’actionnaire à rémunérer.

L’ESS représente le Tiers secteur économique, aux côtés du secteur privé et du secteur public.

L’ESS en chiffres

L’économie Sociale et solidaire en France représente :

  • Plus de 217.000 établissements, dont prés des ¾ sont des associations
  • 10 % de la masse salariale, soit 2.300.000 salariés.
  • 55 milliards d’euros distribués en salaires
  • Un taux de croissance des emplois de 2,3 % entre 2006 et 2008, supérieur aux secteurs privé (1,7 %) et public(0,1 %)


Le mois de l’ESS pour devenir acteur du changement

En 2010, le mois de l’ESS a rassemblé 1.500 acteurs engagés et 178.000 participants lors de 1.500 manifestations.

Cette année encore, 1500 manifestations tels que des concerts, conférences, ateliers, jeux etc prendront place partout en France et aborderont 9 thématiques, aussi riches que variées : trouver un job utile, consommer mieux, épargner solidaire, agir collectivement, entreprendre autrement, se déplacer écolo, vivre ensemble, acheter responsable, se protéger mutuellement, etc.

Ces quelques jours seront aussi l’occasion pour les 2 millions d’individus qui animent l’ESS chaque jour et qui sont autant d’électeurs, de faire entendre leur voix à l’approche des élections présidentielles.

Ils cosignent de cette manière 20 propositions soumises aux candidats à la présidence pour 2012 sur les thèmes de l’emploi, de l’épargne, de la coopération, du logement, du système de soins, de l’éducation , de la consommation, etc.

Le message du mois de l’ESS édition 2011 est « Devenez acteur du changement ! » Pour vous engager, retrouvez la programmation de votre région sur le site du mois : www.lemoisess.org

 

*

 

Cela me donne une idée

 

Sur le thème de l’économie sociale et solidaire :