Le jeudi végétarien s’installe à Bruxelles

Le jeudi végétarien s'installe à Bruxelles

Initié à Gand, le jeudi végétarien est en passe de s’étendre comme une trainée de poudre à travers la Belgique.

Cette démarche volontariste pourrait bien s’installer dans d’autres contrées européennes.

Le jeudi végétarien, une spécialité gantoise

Le Waterzooi version végétarienne

L’intérêt de manger moins de viande n’est plus à démontrer.

Que ce soit pour préserver sa propre santé ou pour préserver la Planète des conséquences de l’élevage intensif, s’obliger à adopter un régime moins carné est une nécessité qui s’imposera à beaucoup à plus ou moins long terme.

La Belgique et la ville de Gand, en particulier, ont franchi le pas depuis quelques années.

Depuis 2009 plus exactement, les autorités municipales de la cité flamande ont institué un jeudi sans viande dans les restaurants municipaux. Il faut souligner que l’opération n’a aucun caractère obligatoire.

Elles ont accompagné cette mesure d’une promotion des recettes non-carnées et des restaurants végétariens de la ville.

Cette mesure a rencontré un succès inattendu dans une ville surtout célèbre pour son Waterzooi, si bien que d’autres villes ont décidé de franchir le pas comme Hasselt ou Malines.

Bruxelles franchit le pas du jeudi végétarien

Le petit Manneken finira-t-il son assiette d'épinards ?

Et c’est aujourd’hui la première ville du pays, Bruxelles, qui décide d’instituer le jeudi végétarien sur le même modèle qu’à Gand.

Ainsi, l’ASBL Etish Vegetarisch Alternatief (EVA)  a réussi à convaincre diverses institutions bruxelloises à participer à l’opération. Il faut dire que l’ASBL propose aux institutions participantes une offre de 20 % de plats végétariens à inscrire aux menus des restaurants collectifs.

Certains grands établissements publics de Bruxelles ont franchi le pas, telle que la VUB, l’université néerlandophone de Bruxelles.

Et diverses entreprises ont également décidé de participer tel que Toyota, Mobistar ou encore BNP Paribas Fortis.

Et si la Capitale de l’Europe s’y met avec entrain, cela devrait logiquement bientôt arriver dans d’autres assiettes européennes.

*

Je réagis

Également sur le végétarisme :