Laver sans détergents avec une boule de lavage Biowasball

Rédigé par Consoglobe, le 22 juin 2008, à 11 h 26 min

Grâce aux boules de lavage, lavez, éliminez les bactéries et protégez le linge sans utiliser de produits chimiques achetés c’est possible. La boule de lavage est pratique, vous fait faire des écononomies et est écologique. Comment fonctionne une boule de lavage Biowashball ?

Utiliser une boule de lavage permet de supprimer l’utilisation des détergents

La boule de lavage aux céramiques Biowashball permet de laver sans détergent dans la plupart des cas.

Economique et écologique, cette boule est une boule de lavage composée uniquement de céramiques naturelles dans une sphère en plastique non toxique. La boule de lavage a été conçue scientifiquement pour nettoyer le linge sans utiliser de détergents !

Avantages de la boule de lavage Biowashball

Avec la boule de lavage, vous évitez ainsi les risques allergiques liés aux résidus de détergents dans les vêtements et le linge.

  • La boule de lavage préserve le linge de la décoloration, des oxydations causées par le chlore en dilution dans l’eau.
  • La boule de lavage Biowashball permet de conserver l’élasticité des tissus.

    Boule de lavage Biowashball

Comment fonctionne la boule de lavage Biowashball ?

Grâce aux billes de céramique qu’elle contient, la boule de lavage Biowashball émet :

  • des rayons infra-rouges, qui vont casser les combinaisons d’hydrogène de la molécule d’eau, afin d’augmenter le mouvement moléculaire. Cette action procure à l’eau une grande capacité de pénétration et augmente son pouvoir lavant ;

     
  • des ions négatifs, qui affaiblissent l’adhérence des saletés sur les tissus pour qu’elles se détachent facilement sans utiliser de lessive ;

  • Cela permet à la boule de lavage de maintenir un Ph de l’ordre de 10, ce qui équivaut au Ph d’un détergent chimique ordinaire, et permet de traiter facilement les tâches de graisses organiques ou chimiques.

La boule de lavage Biowashball est efficace pendant 3 ans

Les micro-organismes contenus dans l’eau de lavage sont détruits par la boule de lavage, vous offrant un linge pur et sain.

Grâce à la boule de lavage, faites des économies en supprimant les détergents, vous pouvez économiser jusqu’à 300 € / an  !

De plus, vous n’avez plus besoin de laver votre linge à plus de 50° pour qu’il soit impeccable, même le blanc. Grâce à la boule de lavage, vous diminuez ainsi votre consommation d’électricité.

La boule de lavage Biowashball est écologique

Sans phosphate, la boule de lavage Biowashball préserve l’eau et les nappes phréatiques.

Vous pouvez aussi placer votre boule de lavage Biowashballl dans le réfrigérateur : grâce aux billes de céramique qu’elle contient, la boule de lavage Biowashball permet de conserver la fraîcheur des fruits, légumes..

Vous pouvez acheter la Biowashball sur la boutique consoGlobe, à 36,99€ :

A lire également au sujet des boules de lavage

Rédigé par Emmanuelle, juin 08

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



6 commentaires Donnez votre avis
  1. Moi j’ai un chat et il est beau.

  2. Les boules de lavage

    La boule de lavage est un produit magique présenté comme une alternative écologique aux lessives, qui serait capable de laver aussi bien tout en préservant l’environnement, pour une somme comprise entre 30 et 50 euros et un nombre d’utilisations variable selon les fabricants.

    Certaines de ces boules de lavage contiennent des “perles de lavage” qui sont des petites balles ou perles de céramique supposées interagir avec l’eau de la machine ou libérer des substances dans l’eau. D’autres modèles sont fermés et contiennent une solution liquide, mais rarement, voire jamais, la méthode de lavage n’est clairement expliquée, restant pour le moins obscure, ou, quand explication il y a, celle-ci relève d’une physique inconnue de nos jours : de la bonne vieille pseudoscience ..
    Certaines boules de lavage déclarent “générer des rayons infrarouges puissants pour casser les combinaisons d’hydrogène de la molécule d’eau, afin d’augmenter le mouvement moléculaire, obtenir des ‘molécules’ plus petites pour mieux pénétrer et laver, en même temps.” [sic]. Ce n’est pas tout : “des ions négatifs, qui affaiblissent l’adhérence des saletés sur les tissus pour qu’elles se détachent facilement sans utiliser de lessive.” La déclaration de l’émission d’infrarouges n’est pas forcément fausse, tous les matériaux en émettent (notre corps aussi), pour faire plus simple (mais ça fait moins scientifique), on peut parler de “rayonnement de chaleur”, ce qui est la même chose.

    Le fait de chauffer l’eau dans la machine permet effectivement de laver, mais cela n’a rien à voir avec les perles de céramiques puisque c’est la chaleur de l’eau (son “rayonnement infrarouge”) qui fera tout le boulot, boule de lavage ou pas, le résultat sera le même, et aucune étude n’a jamais démontré que des perles pouvaient générer plus de chaleur en interagissant avec de l’eau comme les promoteurs des boules de lavage l’affirment.
    En revanche, les déclarations sur le fait que les boules affectent le pH de l’eau vers l’alcalin sont fausses, contrairement aux lessives qui contiennent des agents d’alcalinisation qui réduisent la saleté en petits morceaux permettant de donner plus de surface aux agents tensioactifs pour travailler. Les vendeurs de boules de lavage aiment répéter que leur produit fonctionne sans “produits chimiques polluants” qui seraient rejetés dans la nature par la machine à laver. La seule méthode qui tiendrait debout, sur le fonctionnement de ces boules de lavage et ses perles céramiques, serait ces déclarations non prouvées d’alcalinisation de l’eau, capable de retirer la saleté des vêtements. Mais sans agents tensioactifs, le processus est inefficace et rien ne pourra empêcher la saleté de rester attachée ou de revenir sur les vêtements pendant le lavage.

    Des propriétés anti-chlore
    D’autres vendeurs de boules de lavage déclarent que leurs perles contiennent des agents “anti-chlore” supposés neutraliser le chlore ajouté à l’eau du robinet. Le chlore et l’eau de javel sont des substances associées qui sont fréquemment rencontrées dans les lessives, le chlore est utilisé pour désinfecter l’eau du robinet. Les déclarations des vendeurs sont qu’en retirant le chlore de l’eau de la machine, la tension de surface de l’eau est réduite et que le chlore, nocif, ne pourra plus interagir avec les habits, quand bien même les quantités de chlore dans l’eau sont infimes, très contrôlés et sans aucun danger. Le chlore est un agent anti-bactérien puissant, le neutraliser de l’eau est assez illogique. Aucune explication claire n’est donnée sur le fonctionnement du prétendu pouvoir anti-bactérien des perles.

    Enfin, certains produits déclarent posséder des éléments magnétiques qui “réduiraient la taille des molécules d’eau ce qui enlèverait le calcaire et réduirait l’oxydation des machines à laver et des tuyaux”. Ces deux affirmations sont fausses d’un point de vue scientifique : les aimants n’interagissent pas avec la rouille ni avec les molécules de calcaire.
    Un test rigoureux et grandeur nature de la boule de lavage a été réalisé. Comme on pouvait s’y attendre, celui-ci a montré que la boule de lavage ne nettoyait pas mieux le linge que de l’eau sans boule (et sans lessive). Même constat fait dans le magazine Que Choisir qui n’a constaté aucune différence entre des lavages à l’eau seule ou avec la boule de lavage, et conclut à l’inutilité de la boule de lavage.

    Mais alors, pourquoi diable votre voisine vous soutient-elle que cette boule est efficace sur son linge, l’ayant elle-même constaté ? Parce que, comme c’est souvent le cas pour tout ce qui touche au charlatanisme, cette dernière est victime d’une “auto-illusion” (en n’ayant pas fait de test en aveugle sans boule) mais surtout, elle rationalise son achat (très cher pour un objet en plastique qui ne vaut presque rien à la fabrication) afin de réduire toute dissonance, or plus un objet acheté est cher, plus son propriétaire se sent engagé et tendra à lui trouver une utilité importante (notamment pour ne pas perdre la face). C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certains vendeurs pour maigrir doivent vendre très cher leurs produits (et s’assurer une confortable marge), car lorsqu’ils dépassent un certain seuil à la baisse, celui-ci perd toute crédibilité au yeux du public.
    Bref, les boules de lavage sont bien un produit qui fonctionne mail expliqué de manière pseudoscientifique.

    ndlr : remarquons aussi que si les explications scientifiques des fabricants des boules de lavage sont obscures, il reste que les milliers d’utilisateurs sont contents de leur boule de lavage. Pourquoi ? Parce que leur action mécanique, ajouté au sel détachant et à l’action anti calcaire font que le linge sort propre. D’autant plus que certains sites sérieux, comme consoGlobe, après tests, explique qu’au final, il suffit d’ajouter environ 10 à 15% de votre lessive habituelle pour obtenir un bon résultat. Alors comme le conclut un client de boule de lavage : “je me fiche de comment ça marche, car au final je constate que mon linge est propre et que j’ai quasiment diminué ma consommation de détergent de 90%”… c’est ça l’effet magique de la boule de lavage

    consoGlobe reviendra bientôt faire la synthèse de ce débat sur les boules de lavage avec le résumé des critiques scientifiques, plus ou moins complètes, ainsi que le témoignage de ceux qui utilise la boule de lavage de manière correcte. En attendant, achetez la boule de lavage et soyez sans crainte sur son efficacité si vous suivez les instructions de la fiche produit.

  3. J’ai acheté une boule de lavage avec de la fameuse céramique. Au bout du second lavage à 50 degrès, le plastique à fondu et le rouge entourant les boules de céramique a déteint sur mes vêtements. Tout était taché !! C’est de l’arnaque ! Les noix de lavage, le savon de Marseille et le vinaigre pour adoucir l’eau sont bien plus efficaces.

  4. Mon voisin âgé me disait que pendant la guerre quand il y avait pénurie de lessive, il utilisait les restes de bois brûlé dans un sac hermétiquement fermé pour laver son linge. Le résultat était satisfaisant sur la propreté et l’eau devenait plus douce. Si vous faites quelques recherches, vous constaterez que le charbon de bois et la cendre sont très riches en infrarouges longs. Donc recette économique : balle de tennis + charbon de bois (de préférence de bambou)

  5. Moi j’ai economisé 3 balles de tennis, mais en sachant que 4 balles de tennis de marque wilson coute 10€. Pour une vrai étude de marché quel est la durée de vie des 3 balles de tennis par rapport à la boule de lavage.

  6. Bonjour,

    Après une promenade sur le net, il existe, apparemment, deux sortes de ces boules, la deuxième est en céramique, a aussi des propriétés infrarouge est pose aussi quelques polémiques… perso, je suis aussi dubitative… par contre, je reprend ce qui est dit plus haut par la personne chimiste qui dit, je cite : “Il est scientifiquement connu qu’un lavage à l’eau sans détergent retire 80% des taches.”

    Et bien j’aurai juste à dire que même si nous n’avons pas besoin de balle “infrarouge”, il est clair que c’est génial d’apprendre que de simples balles pouvaient laver le linge !

    Plus besoin de détergent !

Moi aussi je donne mon avis