La polémique sur les OGM plus que jamais d’actualité

La polémique sur les OGM plus que jamais d'actualité

C’est un véritable scandale qui secoue la planète médias ces dernières 24h. Les résultats d’une étude française sur les OGM ont fait l’effet d’une bombe : oui, les OGM sont des poisons. Les photos des 200 rats tous atteints de tumeurs en témoignent.

Le NK 603 de Monsanto rend malade

Ce 19 septembre, la revue scientifique américaine “Food and Chemical Toxicology” publie les résultats d’une étude menée depuis deux ans dans le plus grand secret par Gilles-Eric Seralini, professeur de biologie moléculaire à l’université de Caen et son équipe.
Elle révèle que même à faible dose, l’OGM NK 603 s’avère lourdement toxique pour des rats.

On a ainsi observé sur les 200 rats étudiés des cas de tumeurs mammaires chez les femelles pouvant atteindre 25 % de leur poids, des troubles hépatiques et rénaux chez les mâles, une espérance de vie réduite… Et même la mort pour certains d’entre eux.

Des photos chocs tournent sur la Toile, qui présentent l’état dans lequel se trouvent les rats ayant été soumis au régime maïs transgénique pendant 24 mois.

Ce qui est alarmant c’est que cet OGM, on le retrouve dans nos assiettes. En effet, le NK 603 sert non seulement à nourrir les animaux d’élevage mais il est également présent dans des chips de maïs, des céréales, de la sauce soja…

Une étude à prendre au sérieux

Si depuis des années la polémique sur les OGM ne cesse d’enfler, chaque camp brandissant des études appuyant ses arguments, le cas qui se présente aujourd’hui est assez inédit. C’est la première fois qu’une étude aussi longue est menée. “Pour la première fois au monde, un OGM et un pesticide ont été évalués pour leur impact sur la santé plus longuement que les agences sanitaires, les gouvernements et les industriels ne l’ont fait”, a ainsi affirmé Gilles-Eric Seralini.

De plus, l’étude se distingue par son impartialité. Les nombreuses autres ont en général été commanditées soit par les producteurs d’OGM eux-mêmes, Monsanto en tête, soit par le lobby alimentaire ou les ONG et les associations écologistes qui veulent les interdire.

La présente étude est totalement indépendante des acteurs de la planète OGM car financée par des Fondations et par un groupement d’entreprises qui ne produisent pas d’OGM, dont des géants de la Grande Distribution comme Auchan et Carrefour. On comprend que suite aux nombreux scandales sanitaires comme celui de la vache folle, les distributeurs frileux s’entourent de toutes les protections possibles.

Les autorités françaises réagissent

L’ Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) a été saisie aujourd’hui même par le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault. Il lui donne 3 mois pour rendre son avis sur l’étude.

” J’espère que ça va aller le plus vite possible parce que si cette étude est confirmée, il y a matière à prendre des décisions de première importance et en particulier à l’échelle européenne”, a expliqué Stéphane Le Foll Ministre de l’Agriculture. “Si cette étude est validée, nous demanderons l’arrêt des importations de ce type de produits et la révision des procédures d’homologation en Europe”

Tous cobayes ? Le film qui dénonce

Mercredi prochain sort dans les salles Tous cobayes ?, de Jean-Paul Jaud (Nos enfants nous accuseront). Le réalisateur livre son point de vue sur le nucléaire et les OGM « qui sont aujourd’hui de plus en plus exploités alors qu’on ne maîtrise pas les effets. La nature réagit, certaines maladies apparaissent mais encore une fois, face à la pression de grandes multinationales, on ne nous dit pas la vérité. »

Que vous inspirent les résultats de cette étude ? Avez-vous peur des OGM ?

*

Je veux témoigner

Au sujet des OGM :

Autres sources : – Le Nouvel Observateur, 20 septembre 2012, N°2498, Révélations, l’étude qui change tout, Oui, les OGM sont des poisons, Guillaume Malaurie.
- La vérité sur les OGM, c’est notre affaire ! Corinne Lepage, Editions Charles Leopold Mayer (en librairie le 21 septembre)
- Communiqué de presse, Maïs OGM NK 603 : Marisol TOURAINE, Delphine BATHO et Stéphane LE FOLL saisissent immédiatement l’ANSES, mercredi 19 septembre 2012, http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2012-09-19_MT-DB-SLF_Mais_OGM_NK_603.pdf