La communication gestuelle pour les bébés entendants : votre bébé vous parle

Depuis 2006, la communication gestuelle pour les bébés entendants a débarqué en France. Tout droit venue des Etats-Unis, cette approche de la communication avec les bébés reçoit un accueil de plus en plus chaleureux de la part des familles et des professionnels de l’enfance.

La communication gestuelle pour les bébés entendants : votre bébé vous parle

Isabelle Cottenceau, formatrice et auteure de best-sellers sur le sujet de la communication gestuelle pour les bébés entendants, comme Encore paru en 2009 aux Editions Monicas Companys et L’assistante maternelle et les signes paru en 2015 aux Editions Philippe Duval, a rencontré consoGlobe.com lors du dernier Salon des Parents Parfaitement Imparfaits.

La communication gestuelle avec les bébés entendants, une découverte pas si nouvelle

Dans les années 1980, Joseph Garcia, un spécialiste de la langue des signes américain constatait que les enfants qui grandissaient dans des familles dont au moins un des parents était sourd et utilisait la langue des signes pouvaient communiquer bien plus tôt que leurs petits camarades du même âge de familles entendantes qui n’évoluaient pas dans un univers de signes et qui devaient attendre le développement de la parole.

communication gestuelle

Il se mit à faire découvrir au grand public les avantages de l’utilisation de signes tirés de la langue des signes avec les bébés entendants.

Parallèlement, Linda Acredolo et Susan Goodwyn de l’université de Californie, pionnières incontournables, montraient que les enfants qui ne savent pas encore parler utilisent spontanément et naturellement des gestes pour communiquer.

Elles ont développé un ensemble de signes pour bébé et leur premier livre Baby Signs : How to Talk with Your Baby Before Your Baby Can Talk, sorti en 1996 est un bestseller.

Communiquer avec les bébés, c’est possible

Isabelle Cottenceau a découvert la communication gestuelle avec les bébés entendants aux Etats- Unis, alors qu’elle était étudiante dans une famille d’accueil il y a 25 ans. « Cette famille américaine signait avec leur dernier né, c’était une nouveauté. Ce qui m’a interpellé, c’était le calme de cet enfant qui se faisait comprendre avec précision, avant même l’usage de la parole ». Puis lorsqu’elle devint mère, son tout petit pleurait beaucoup : « Un soir où j’avais tout essayé, couches, chaud et froid, les câlins… je lui ai dit : Si tu connais le signe, dis-le avec tes mains.’ Et il a fait le signe ‘eau’ et d’un coup tout s’est posé, nous avions compris son besoin ».

Des anecdotes de la sorte, on en trouve des pages et des pages chez les parents signeurs, mais une question revient souvent chez l’entourage et certains professionnels qui ne connaissent pas ce moyen de communication : « On entend souvent parler d’inquiétude sur l’alourdissement du travail chez les professionnels de l’enfance ou encore de peur de retard de langage ou encore de sur stimulation ».

A ces inquiétudes, Isabelle Cottenceau met en avant les retours positifs reçus par les professionnels formés : « Le plus flagrant est l’apaisement des enfants et de l’équipe, la forte diminution des comportements agressifs et du niveau sonore des sections en crèche. »

Les professionnels et parents signeurs se sentent valorisés lorsqu’ils réussissent à répondre aux pleurs : « Les ‘peut-être’ sont difficiles et frustrants à vivre au quotidien pour les adultes accompagnants, les signes permettent d’adoucir la frustration des adultes aussi », nous confie Isabelle, qui ajoute : « On ne peut pas demander de dessiner, d’écrire ce que veut bébé, par les gestes c’est possible et à son niveau de motricité. »

Comment apprendre la langue des signes avec bébé ?

Pour les professionnels, des formations se développent de plus en plus avec un réseau de formateurs dans plusieurs régions de France qui se déplacent directement auprès des structures d’accueil.

Pour les parents, des ateliers avec bébé sont proposés aussi dans toutes la France par des associations ou municipalités dès la naissance jusqu’à 2 ans et demi. Lors des ateliers, les signes sont abordés et transmis de manière très ludique grâce à des comptines, des jeux, des histoires.

En bref, les parents s’amusent aussi. C’est un moment de convivialité et d’échange en famille. Et ‘occasion d’échanger avec des parents d’enfants de la même tranche d’âge.

Pour trouver un atelier ou une formation, le mieux est de se renseigner auprès des réseaux Bébé, fais moi signe ! et Signe avec moi, qui offrent la certitude d’être accompagné par des personnes certifiées.

Ce qui est remarquable, c’est que la langue des signes oblige à se regarder pour communiquer et offre ainsi l’occasion de lier une grande complicité avec son enfant. La communication gestuelle offre aussi une ouverture sur la culture sourde riche de poésie et d’apprentissage de communication par l’expression corporelle.

Pour conclure, Catherine Gueguen, pédiatre et auteur de Pour une enfance heureuse, répète souvent « La frustration de ne pas être compris est complètement inutile ». Bien dans ses signes, bien dans sa communication et bien son corps :de quoi préparer de futurs adultes heureux.