La climatisation réversible est-elle efficace ?

La climatisation réversible est-elle efficace ?

Les climatiseurs réversibles promettent un certain confort thermique toute l’année : produisant du froid en été ou du chaud en hiver, ces appareils mixtes sont-ils efficaces ?

Principe de fonctionnement des climatiseurs

Un climatiseur fonctionne exactement comme un réfrigérateur : il produit du froid et évacue de la chaleur. Les climatiseurs sont utilisés pour rafraîchir et filtrer l’air. Les modèles réversibles possèdent les mêmes fonctions et comme leur nom l’indique, ils font aussi l’inverse en produisant de la chaleur en hiver.

Tout système de climatisation est composé d’une unité extérieure pour la production de froid ou de chaud et une unité intérieure qui diffuse l’air. D’ailleurs, la climatisation est parfois appelée PAC Air/Air (pompe à chaleur Air et Air)

Illustration : thermique-du-batiment.wikibis.com

Production de froid

Le fluide réfrigérant traverse les unités intérieures pour absorber l’excès de chaleur dans la pièce. C’est lors de ce passage que le fluide se transforme en gaz. Il est transporté vers l’unité extérieure, là où il évacuera la chaleur récupérée. Le gaz redevient liquide et est acheminé vers l’unité intérieure pour commencer un nouveau cycle.

Production de chaud

Le principe est inversé : c’est le froid qui est évacué vers l’extérieur alors que le chaud est diffusé à l’intérieur de la pièce.

Bilan énergétique d’une climatisation réversible

  • Pour 1 kW absorbé par le système (compresseur), le système de climatisation réversible produit 2 kW de froid et restitue 3 kW de chaleur.(1)

Le rendement observé ici s’exprime comme suit : COP = 3 c’est-à-dire que le Coefficient de Performance est égal à 3 kW.

Le COP varie en fonction des conditions extérieures et sera moindre au fur et à mesure que les températures extérieures descendront.

Les climatiseurs réversibles peuvent aider à réaliser jusqu’à 60 % d’économies de chauffage(2), par rapport à des radiateurs électriques. S’ils sont moins gourmands, c’est parce qu’ils récupèrent des calories gratuites (puisées dans l’air extérieur) pour fonctionner.

Le saviez-vous ?

Si le COP est le rapport entre l’électricité consommée et la chaleur produite, le coefficient d’efficacité frigorifique ou EER indique ce même rapport, mais en mode froid.

A partir de 2013, de nouveaux indicateurs saisonniers, plus précis, les remplaceront. Le SCOP et le SEER (S pour Saison). Ils se baseront sur une consommation annuelle de référence et seront portés sur une échelle d’efficacité énergétique.

*

La suite p.2> les différents types de climatiseurs