Journée mondiale pour un tourisme responsable, la question du climat

Journée mondiale pour un tourisme responsable, la question du climat

Comme chaque année depuis 2007, la Coalition Internationale pour un Tourisme Responsable organise la journée du Tourisme Responsable. En 2012, ce rendez-vous animé par les acteurs du Tourisme Responsable du monde entier s’articule autour de la thématique du changement climatique en posant la question de la relocalisation du tourisme.

Climat, développement durable et tourisme : quels enjeux ?

Pour cette 6ème édition, c’est Sandrine Mercier, rédactrice en chef du très apprécié magazine A/R qui est en charge de l’animation des 3 tables rondes autour desquelles professionnels du tourisme et experts vont débattre.

Les deux premières tables rondes soulèveront les enjeux des transports touristiques et de la relocalisation des impacts du tourisme. La troisième met à l’honneur la Tunisie, pays invité de cette 6ème journée mondiale consacrée au Tourisme Responsable, après l’Afrique du Sud l’an dernier.

Infos pratiques
Vendredi 1er juin 2012 de 9h30 à 18h
Conseil régional d’Île-de-France (Hémicycle)
57, rue de Babylone 75007 PARIS

Tourisme et pollution : les chiffres

Selon le site du Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, les déplacements touristiques en France se font essentiellement en voiture. Ceux-ci représentent 6 % des émissions de gaz à effet de serre soit environ 30 millions de tonnes de CO2 par an.

Mais c’est l’avion qui est le grand responsable de l’impact négatif du tourisme sur l’environnement puisqu’il dégage 40 % des émissions de CO2 engendrées par l’industrie touristique.

En effet, un avion émet entre 134 et 148 grammes de CO2 par voyageur et par kilomètre (contre 2,6 grammes pour le train).

  • Voir toutes les statistiques du tourisme sur le Planetoscope

Les déplacements en avion représentent quant à eux environ 5 % des émissions totales de GES produites au niveau mondial. D’ailleurs, on estime que si la tendance actuelle se poursuit, les émissions de GES pourraient atteindre les 20 % à l’horizon 2050.

Alors, quelles solutions pour diminuer son empreinte écologique lorsqu’on voyage ?

Vous pouvez également vous fier aux garanties qu’offre l’ATES, le 1er réseau national du tourisme équitable et solidaire.

Les Destinations Solidaires de l’ATES

L’ATES regroupe des voyagistes tournés vers un tourisme alternatif, plus respectueux de la Planète et des Hommes.

Les membres du réseau mettent ainsi en place une activité touristique participant au développement local des pays ou régions d’accueil, dans le cadre d’un partenariat étroit avec les communautés locales.

L’ATES organise pour la 2ème fois un autre événement, en marge de la journée mondiale du Tourisme Responsable : ses Destinations Solidaires. Pour cette édition, le réseau nous invite à plonger au cœur du Maghreb en posant la question de l’impact du fameux printemps arabe sur le tourisme au Maroc, en Tunisie ou en Algérie.

Printemps Arabe : une ®évolution pour le tourisme au Maghreb ?
Jeudi 31 mai 2012
Le Petit Bain, 7 port de la gare, 75013 Paris de 17h à minuit

*

Je réagis


Sur le thème du tourisme responsable :