Jardinage. N’arrosez pas n’importe quand

Les économies d’eau et le jardin

N’arrosez pas plus qu’il ne faut : arroser n’est pas indispensable d’avril à septembre environ selon votre localisation. A partir d’avril, l’apport en eau de pluie ne suffit pas à compenser l’évapotranspiration. Evitez d’arroser le soir, laissez sécher entre les arrosages.

Jardinage bio  Comment arroser malin ?

Il convient de distinguer les différentes formes d’arrosages pour répondre à cette question récurrente. Si vous arrosez par aspersion (par le dessus), il est certain que vous gaspillerez plus de précieux mètres cubes si vous pratiquez en pleine journée ensoleillée, a cause de l’évaporation naturelle. En revanche, si vous arrosez ainsi le soir, vous favoriserez l’apparition de maladies sur les plantes les plus fragiles (rosiers, tomates…).

La solution idéale consiste alors à arroser tôt le matin ce qui n’est pas toujours des plus pratique. Rappelez-vous qu’en cas de forte chaleur, l’arrosage sur le feuillage en plein soleil peut parfois entraîner des brûlures sur les plantes les plus sensibles.

En revanche, si vous appliquez des arrosages locaux, c’est-à-dire directement à la base des plantes, vous pourrez opérer quand bon vous semble, sans risque pour le feuillage. Toutefois, l’arrosage le soir "à la fraîche" est alors préférable car vous ne gaspillerez pas inutilement pas l’eau (peu d’évaporation) et les plantes seront plus aptes à en profiter.

Jardinage bio – Arrosage automatique

Lorsque l’on envisage de s’absenter temporairement ou de partir en vacances sans remords, il est sage d’envisager l‘installation d’un arrosage programmé, qu’il soit "volant" (circuit comprenant tuyaux munis de sprinklers ou d’oscillants en surface) ou bien enterré.

La dernière solution est bien évidemment très onéreuse et conseillée surtout dans les régions du sud de la France. L’espace des vacances, une installation temporaire évite de tels frais. Il suffit d’investir dans un programmateur permettant de gérer plusieurs secteurs.

Évitez de raccorder plusieurs tuyaux de suite pour éviter les risques de fuite à chaque jonction. Sur terrasse ou balcon, des installations apparentées au système goutte-à-goutte et branchées sur une réserve d’eau autonome sont  proposées dans le commerce et permettent de palier aux absences.

Au sujet du compost et du compostage