Idée reçue. Le tatouage au henné est sans danger

Idée reçue. Le tatouage au henné est sans danger

Chargé de symboles dans de nombreux pays de monde, le tatouage au henné est pour le grand public synonyme de vacances, un petit souvenir éphémère… Si beaucoup pensent que le tatouage au henné est sans danger, ce n’est pas toujours le cas.

Tatouage au henné : traditions et dangers

Pratiqué depuis des centaines d’années, le tatouage au henné a d’abord été fortement lié à la religion, aux traditions et aux coutumes.

Populaire en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et aussi en Asie du Sud, il est souvent composé de figures complexes chargées de symboles. Le tatouage au henné est souvent pratiqué lors des cérémonies pré-nuptiales, comme parure esthétique et porte-bonheur pour la mariée mais il marque  en règle générale un évènement heureux. Aujourd’hui, le tatouage au henné est de plus en plus utilisés comme simple accessoire esthétique. Le henné peut aussi être utilisé pour nourrir la peau et les ongles mais aussi comme teinture capillaire.

Recette du henné

En règle générale, la pâte au henné qui sert aux tatouages éphémères est un mélange assez simple de poudre de henné, de jus de citron et d’eau.

Les différentes recettes recommandent d’ajouter du sucre, du miel ou du yaourt. Le but est de pouvoir obtenir une pâte épaisse mais malléable, surtout sans grumeaux.

Les dangers du tatouage au henné

Si les tatouages au henné sont devenus dans certains pays une attraction touristique, ce n’est pas parce qu’il est dit “éphémère” (2/3 semaines) qu’il n’est pas sans danger. Si la poudre de henné naturelle est sans danger, ce sont les substances qui sont parfois ajoutées qui peuvent être dangereuses.

Ainsi, si le henné est de couleur brun orangé naturellement, certains cherchent à avoir un tatouage plus noir. Pour cela, du paraphénylène diamine est ajouté conduisant parfois à des allergies.

Le danger de ces allergies est qu’elles se révèlent 10 à 15 jours après le tatouage : un test sur le peau ne sert donc à rien. L’allergie peut avoir plusieurs symptomes : démangeaisons, eczéma, plaies…

Mais cela peut également être plus grave, l’allergie cutanée peut s’étendre sur l’ensemble du corps et une photosensibilisation irréversible peut alors survenir.

Depuis plusieurs années, l’AFSAPS met en garde les vacanciers sur les dangers du tatouage au henné. L’organisme rappelle qu’un tatouage au henné peut parfois laisser une cicatrice et même provoquer une hospitalisation si la réaction allergique est trop importante.

Alors avant de vous faire tatouer au henné, soyez vigilant. Refusez si la préparation est trop noire et demandez à ce que le mélange soit effectué devant vous !

*

Je réagis

Pour aller plus loin :