Les hypers pas si équitables que ça

La grande distribution se convertit progressivement au commerce équitable. Auchan, Carrefour et autres Leclerc ont garni leurs rayons de produits Alter Eco, Ethiquable et de leurs propres marques de produits équitables. Un effort éthique de nos hypers préférés ?

Les hypers ont des progrès à faire

Une étude, publiée par l’association de consommateurs CLCV, vient de mettre un bémol à cette image « équitable » des grands distributeurs. Leur intérêt récent pour la vente de produits équitables (et bio également d’ailleurs…) a un effet bénéfique indiscutable en donnant à ces produits une audience qu’ils n’auraient pas avec les seuls circuits spécialisés.

En revanche, l’étude montre que les hypers ont tendance à nous prendre un peu pour des gogos en profitant du bon vouloir du consommateur. « Le surcoût payé par le consommateur est souvent supérieur au surplus de rémunération versé au producteur au titre de l’équité » explique le CLCV.

Après avoir étudié le cachier des charges et les prix de 5 marques, l’association démontre que les marges de la distribution sur ces produits équitables sont fréquemment supérieures à celles que s’accordent les circuits de distribution spécialisés (Artisans du monde, Alter Africa, Alter Mundi, …) ! Un comble quand on écoute le discours des hypers …

Exemple :

  • Un paquet de thé vert Ethiquable trouvé à 2,89 € dans un Leclerc de Rennes et à 1,79 € à Nantes.

    Et vous ? que constatez-vous ? Donnez nous des exemples de prix dans votre région…

Lire également