Huile d’argan, précieuse et parfois frauduleuse

Suite de notre série d’articles sur les « vrai-faux » produits artisanaux. Après les herbes de Provence, le savon d’Alep et le miel, c’est au tour de l’huile d’argan.

Huile d'argan, précieuse et parfois frauduleuse
Vous aimez ? Partagez :

Ancré dans une terre aride pétrie de traditions, l’arganier ne pousse que dans une partie du Maroc, dans un triangle géographique délimité par Essaouira au nord, Agadir au sud et les versants de l’anti-Atlas à l’est. Depuis des millénaires, les femmes berbères extraient de son fruit la fameuse huile d’argan. Aujourd’hui, cette huile « miraculeuse » est présente partout dans les cosmétiques – gels douche, shampoings et autres baumes – et est devenue la touche gastronomique des grands cuisiniers. Mais comme tout ce qui est rare et précieux, l’huile d’argan fait l’objet de nombreuses fraudes.

L’huile d’argan, rare et précieuse

L’huile d’argan ou d’argane est l’huile la plus chère du monde. En France, son prix peut varier entre 70 et 200€ le litre.

Ce prix très élevé se justifie par un procédé de fabrication laborieux d’une part, et par le caractère rare des arganiers d’autre part. En effet, endémique, cet arbre ne pousse que dans la région de Tindouf en Algérie et dans le Sud-Ouest du Maroc, dans la plaine de Souss, où l’on trouve une grande arganeraie.

arganier-03-sL’huile d’argan est une histoire de femmes qui se transmettent leur savoir-faire de génération en génération. Les jeunes filles récoltent les fruits à la main pour que leur mère en extraient la précieuse huile. Les femmes berbères s’en servent au quotidien pour la cuisine et pour protéger leur peau du soleil.

Jusqu’à aujourd’hui, toutes les étapes étaient manuelles. Il y a d’abord le concassage de la noix très dure, afin d’en extraire les amandes. Les amandes sont ensuite grillées au feu de bois, avant d’être pressées. L’étape de pressage nécessite des heures de travail qui permettront d’obtenir la pâte d’argan. A cette pâte est ajoutée de l’eau dans une quantité bien précise, que seule les femmes berbères connaissent.

Ces techniques s’enseignent aux filles dès leur plus jeune âge. L’activité leur est exclusivement réservée : les hommes ne fabriquent pas l’huile d’argan.

 

  • Pour fabriquer 1 seul litre d’huile, toute une matinée de travail est nécessaire.

Aujourd’hui, le procédé de fabrication peut être en partie mécanisé, notamment la phase de pressage.

*

> suite : les nombreux atouts de l’huile d’argan

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis