Le Guépard fera-t-il la fête dimanche ?

Le Guépard fera-t-il la fête dimanche ?

Dimanche, ce sera la journée internationale du Guépard. Une journée sensée attirer l’attention sur un des plus beaux animaux d’Afrique. Mais Cheetah – son petit nom en anglais – a-t-il des raisons de se réjouir ?

Qui est le guépard ?

Le guépard doit sa réputation à son allure, majestueuse et élancée, et à sa vitesse. Il est le mammifère le plus rapide de la création, capable de pointe de vitesse à 110 km/h  sur plusieurs centaines de mètres en pleine chasse. Cheetach habite deux des cinq continents mais fait partie des espèces sauvages menacées.

antilope-guepard

Laurie Marker, fondateur et directeur de la Cheetah Conservation Fund en Namibie, profite de cette journée internationale pour pousser un cri d’alarme : il ne subsiste plus qu’une centaine de guépards en Asie. En Asie la situation est un peu moins critique mais la superficie où vit normalement le magnifique félin a été réduite de 23 %.

Pour les guépards, la situation est critique

Des initiatives nombreuses ont eu lieu un peu partout en faveur du guépard. En Italie par exemple, le parc naturel Viva Bussolengo accueille Teo, Douma et Mookane, trois jeunes guépards mâles dans le cadre du programme européen de conservation des espèces menacées de disparition.

Dimanche à l’occasion de la journée internationale se tiendra une série de conférences dans divers pays où le public pour s’informer, entre autres, de l’opportunité de créer une banque pour la conservation génétique des mammifères en voie de disparition.

guépard

Situation comique et dangereuse au Kenya dans le territoire masaï                  © CC Yanai Bonneh

#savethecheetah pour sauver les guépards

Autre initiative, #savethecheetah dont le but est de sensibiliser la jeune génération aux 3 causes majeures de la disparition progressive des guépards :

- la destruction de leur habitat naturel, menacé par l’expansion continue des pâturages et des surfaces cultivées comme des zones construites.

- le conflit permanent entre l’homme et la faune sauvage, victime d’une pression permanente,

- le braconnage et le commerce illégal, qui remonte à l’époque des Pharaons égyptiens antiques,

*Je réagis

Idée reçue : il n’y a presque pas d’animaux dans le désert

Idée reçue : il n'y a presque pas d'animaux dans le désert

Disparition d’espèces dans le monde

DOSSIER > La biodiversité en danger