Fromage et cholestérol font bon ménage

Fromage et cholestérol font bon ménage

Manger du fromage fait monter le taux de cholestérol. Voilà une idée reçue balayer par une nouvelle étude. Mais il faut certaines conditions quand même pour que ça marche.

Des acides gras saturés pas si mauvais

Privés de fromage ! Voilà ce qu’on recommande souvent aux patients qui ont un taux de cholestérol total trop élevé. Cette recommandation tombe visiblement à l’eau après cette nouvelle étude française (1) tout juste rendue publique, à laquelle le Dr jean-Michel Lecerf a participé.

L’idée était de vérifier si une consommation quotidienne de fromage – et notamment de camembert – pouvait avoir un effet négatif au long cours sur le cholestérol, par rapport à une consommation de yaourt nature au lait entier.

  • Taux de matières grasse du camembert : 20 g :100 g, dont acides gras saturés 13,7 g.

cholesterol le camembert de Normandie

  • Taux de matières grasse des yaourts au lait entier : 3,9 g/100 g, dont acides gras saturés 2 g*.

Des conditions : un taux de cholestérol modéré, pas de tension ni d’obésité

Il s’agit d’une étude pragmatique réalisée dans des conditions de vie « normales », la seule contrainte était de ne pas consommer d’autre fromage ou lait fermenté que ceux prescrits.

156 participants ont été recrutés en France (à Lille, Marseille, Lorient et Grenoble). Ils étaient âgés de 18 à 65 ans avec un IMC compris entre 19 et 30 et ne pas avoir de tension.

Ils ne devaient en revanche avoir qu’une hypercholestérolémie modérée, ne nécessitant pas de traitement médicamenteux (LDL cholestérol compris entre 4.13 et 5.70 mmol/l).On ne parle donc pas des personnes avec un taux de cholestérol élevé.

Pendant une période de pré-inclusion de 3 semaines les participants consommaient 2 fois par jour un yaourt au lait entier.

60 g de camembert par jour pendant 5 semaines

A l’issu de cette période ils étaient divisés en 2 groupes : pendant 5 semaines, l’un consommait quotidiennement 60 g de camembert tandis que l’autre groupe (témoin) consommait toujours 2 yaourts au lait entier.

Rappel de consommation :

  • 60 g de camembert = 2 fois les recommandations de santé pour le fromage (qui est de 30 g/jour. Sauf si on ne mange pas d’autres sources de protéines animales pendant le même repas, ce qui permet de manger 60 g).

Résultats  : aucune modification du taux de cholestérol ou de la pression n’a été constaté, ni à la fin de la période de pré-inclusion, ni après les 5 semaines.

Le camembert et les yaourts se valent donc sur ce plan précis du maintien stable d’un taux de cholestérol modérée et d’une tension correcte.

Certains acides gras saturés réhabilités

Ces résultats confortent d’autres études récentes qui montrent que les acides gras saturés contenus dans les fromages et les produits laitiers (en particulier les acides gras saturés à chaines courtes et moyennes)  n’ont pas d’effet sur le cholestérol – quand elle est modérée.

On incrimine aussi l’acide myristique, contenu dans le lait, mais il faut en consommer de grandes quantités pour en avoir des effets délétères. Ce n’est pas le cas ici, avec cette consommation raisonnable de camembert et de yaourts.

La présence de calcium et la fermentation de ces 2 produits laitiers seraient aussi à prendre en compte dans le processus stabilisateur du taux de cholestérol.

Fromage et cholestérol – L’avis de la diététicienne

diététicienne consoGlobeVoilà une nouvelle qui va réjouir les amateurs de camembert ! Et ils sont nombreux. Comme ceux des yaourts d’ailleurs … et faire réagir les nombrex “anti-lait”.

C’est une très bonne chose que les scientifiques continuent à travailler sur les produits laitiers, si décriés, pour en connaître exactement tous les éléments, qu’ils soient positifs ou négatifs. Autant parler en connaissance de cause et s’appuyer sur des études dignes de ce nom.

A propos de cette étude, il faut souligner que la consommation des produits laitiers reste très raisonnable. Leur excès aurait certainement entraîné une autre conclusion.

N’oublions pas qu’il y a d’autres source d’acides gras saturés de moins bonne qualité dans des produits tout industriels pour faire monter le taux de cholestérol.

(1) JL Schlienger, F Paillard, JM Lecerf et al. Effect on blood lipids of two daily servings of Camembert cheese. An intervention trial in mildly hypercholesterolemic subjects ; Int J Food Sci Nutr. (2014). Repris sur www.cerin.org.

* Table Ciqual 2012.