Les Français et les transports, oui mais…

Selon un sondage, 51 % des Français voudraient utiliser un véhicule à énergie propre et 53 % considèrent la protection de l’environnement comme un enjeu prioritaire derrière le pouvoir d’achat, la protection sociale et l’emploi.

Les Français seraient donc de plus en plus sensibles à l’impact de leur mode de transport, indique un baromètre Macif de la mobilité durable pour l’année 2008.
Tram
Toutefois, ce changement de comportement n’est pas complètement lié à l’intérêt des Français pour des modes de transport durable. En effet, si 58 % d’entre eux ont moins utilisé leur voiture ces derniers mois favorisant les transports en commun, c’est parce qu’ils souhaitaient avant tout préserver leur pouvoir d’achat face à la hausse importante du coût du carburant.

Plus généralement, les Français ont clairement conscience que leur voiture devient un luxe et qu’il faudra bien se serrer la ceinture ailleurs, en particulier sur le budget loisirs. La baisse de la “mobilité à longue distance” a été de 3,1 % pour le nombre de
voyages et de 2,4 % pour les kilomètres parcourus en 2006.

Par ailleurs, seulement 6 % des Français interrogés se déclarent prêts à modifier leur comportement et leurs habitudes en matière de déplacement en vue de lutter contre le réchauffement climatique. Cependant, le transport collectif est de plus en plus sollicité pour les déplacements
professionnels.

La voiture reste le mode de déplacement préféré des français, mais leurs trajets sont plus courts.
Quant à leurs connaissances en matière de transports alternatifs, 91 % disent connaître le covoiturage (+4 points depuis 2007) et 26 % l’ont déjà pratiqué. L’autopartage gagne également en notoriété (40 %, soit +8 points avec 2007). Quant aux autres moyens de déplacement alternatifs, ils restent souvent peu connus précise le groupe Macif.

  • Les véhicules particuliers pèsent 14 % dans le total des émissions nationales de
    GES ( Gaz à effet de serre) en 2004, en hausse de 17 % depuis 1990.
  • 22 % des français placent l’environnement en tête de leurs préoccupations mais
    leurs pratiques restent en décalage avec leur sensibilité environnementale.

Quant à la prochaine voiture des français, avec laquelle ils partiront en vacances dans les années à venir, c’en est bien fini de « l’achat plaisir » avec des chevaux en pagaille : 93 % des Français rechercheront en priorité un véhicule « qui consomme le moins possible, dans le but de faire des économies »

 

*

Lire aussi :

Les vélos électriques et pliables de la boutique