Fonds de partage. Et si vous investissiez durable ?

Fonds de partage. Et si vous investissiez durable ?

Et si nous épargnions autrement ? Les fonds de partage font partie des placements que l’on qualifie de “solidaires” et dont l’objectif est de financer des projets à vocation sociale ou solidaire. Entre enjeux financiers et enjeux philanthropiques, ces Fonds de partage se caractérisent par des placements favorisant le développement durable, et constituent une pratique qui tend à se développer en France.

Les Fonds de partage, investir pour le développement durable

Les fonds de partage s’adressent particulièrement aux investisseurs qui veulent donner un côté responsable à leur épargne. En effet, un fonds de partage permet d’épargner tout en soutenant une association en parallèle. Comment ? en reversant une partie des revenus engendrés à des organismes à vocation humanitaire définis. La majorité des grands réseaux bancaires les proposent.

Cependant, il s’agit d’investir principalement en produits obligataires et/ou monétaires et non pas impérativement dans des sociétés socialement responsables et solidaires.

Fonds de partage

Après une souscription à un Fonds de partage, le fisc vous accorde une réduction d’impôt non négligeable. En effet, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt de 66 % du montant du don, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

De plus, si celui-ci est consenti à des organismes qui viennent en aide aux personnes en difficultés (favorisant le logement et/ou fournissant gratuitement des repas ou des soins médicaux), la réduction d’impôts atteint 75 % du montant du don plafonné à 495 euros.

Finansol, la référence des Fonds de partage

Les Fonds de partage attire votre attention ? Renseignez-vous auprès de l’association Finansol qui fédère ces organisations et valorise les fonds de partage, et choisissez votre Fonds selon la cause que vous voulez soutenir.

Finansol

Cependant, notez aussi que jusqu’à aujourd’hui, l’association Finansol labellise uniquement les produits fonctionnant sur le partage des revenus. Ainsi, seulement la moitié des Fonds de partage existants en France possède le cachet Finansol.

Par ailleurs, grâce à son code d’identification ISIN (International Securities Identification Numbers), un identifiant unique, propre à chaque actif financier, vous pouvez souscrire depuis n’importe quelle banque même si le fonds choisi ne se trouve pas dans son catalogue. En revanche, des frais supplémentaires peuvent vous être réclamés.

Fonds de partage, à savoir

Les fonds de partage sont généralement peu risqués (monétaire ou marché de taux), mais leur but n’est pas d’être rentables, puisqu’une partie du rendement est redistribuée. La finalité d’un fonds de partage est le don.

Exemples de Fonds de partage

*

Lire également sur la finance éthique