Etonnant

L’éolienne personnelle de Starck

Les éoliennes sont des objets du futur. Certains les détestent, beaucoup les trouvent utiles et d’autres les adorent.

En matière d’éolienne, Philippe Starck fait visiblement partie de ceux qui aiment l’esthétique hypnotisante des pales qui tournent. A tel point qu’il a conçu une éolienne “personnelle”. Cette dernière devrait être vendue 300-400 euros (mais aucune information n’a pour le moment filtré sur le prix exact d’un tel objet).

 

eolienne stark
L’éolienne personnelle de Philippe Starck 

 

Le designer français est persuadé que son concept d’éolienne personnelle va générer des millions de clients. “Chez lui, il (le client, ndlr) va monter sur son toit et en quelques minutes, grâce à quelques clips, il va fixer son éolienne. Là, il est content car il économise de l’énergie et de l’argent, et il fait partie du grand combat mondial d’aujourd’hui : il produit de l’énergie ! Je ne vous cache pas que si je le faisais, j’en serais fier [….] c’est un objet populaire, qui va se vendre à des millions d’exemplaire“explique le designer au Figaro.

 

Quelles économies d’énergie peut-on attendre d’une éolienne personnelle ?

En fonction de sa taille – il y en a 6 -, l’éolienne personnelle peut assurer entre 10 % et 60 % des besoins énergétiques individuels. Le défi, pour le designer, a consisté à élaborer une éolienne efficace, peu chère et avec un haut degré de sophistication en matière de design :     C’est une sculpture moderne assez étonnante. Et, en masse, à l’échelle d’un paysage, elle disparaît totalement. Quand vous verrez un village au loin, vous ne remarquerez jamais les éoliennes, et quand vous arriverez tout près, vous direz : «Oh, c’est un bel objet», beau car totalement issu de la fonction et dessiné par le vent.

 

Stark a également annoncé qu’il travaillait sur un projet de voiture électrique en utilisant des technologies révolutionnaires ainsi que sur des bateaux totalement solaires, ou hybrides solaire-hydrogène, pour contrer la pollution due à la croissance des loisirs nautiques

 

*

 

Je réagis