Energies. Vos fournisseurs : Electrabel- Suez (9)

 consoGlobe vous propose une série d’articles sur chacun des 10 fournisseurs d’énergie du marché français, qui permettra de bien connaître les conditions qui sont offertes au consommateur et qui se terminera par la mise en ligne d’un Comparateur des offres d’énergie pour le grand public. Huitième volet de notre série avec GEG Sources Electrabel- Suez.


Crée en août 2001 « Electrabel, Groupe Suez » résulte d’un partenariat entre deux filiales du Groupe Suez dont il bénéficie des capacités de production énergétique :
  • La société belge Electrabel, fondée en 1990 et plus important producteur d’électricité de Belgique.
  • La Compagnie Nationale du Rhône (CNR), second producteur d’électricité en France.
  • Electrabel, Groupe Suez, dispose ainsi de 4 854 MW de capacité de production sur l’Hexagone avec :
  • 3710 MW de puissance hydraulique issue de centrales hydroélectriques exploitées par la CNR et la SHEM (Société Hydro-Electrique du Midi).
  • 1110 MW de puissance nucléaire issue des centrales Chooz B et Tricastin.
  • 34 MW de puissance éolienne issue de parcs éoliens exploités par la CNR dans le Gard, la Somme et à Fos-sur-Mer.

Au total, le volume d’électricité généré en France par les moyens de production à la disposition d’Electrabel est de l’ordre de 28 TWh par an.

Fusion GDF-SUEZ, un marché bouleversé ?

Si Electrabel compte plus de 5 millions de clients particuliers en Belgique, aux Pays-Bas et en Italie, la société n’en aurait attiré qu’une vingtaine depuis l’ouverture du marché en Juillet 2007 sur le territoire français. Explication : elle attendrait la fusion effective entre GDF et Suez pour lancer son « offensive » commerciale…

  • En fusionnant, ces deux groupes énergétiques français vont ainsi créer l’un des premiers groupes mondiaux du secteur énergétique, baptisé GDF Suez.
  • Certaines associations de consommateurs et des syndicats craignent que la privatisation de GDF, entraînée par la fusion, ne conduise à une hausse des prix du gaz, malgré une détention du capital de plus de 35 % par l’Etat français.
  • Sa mise en oeuvre devrait se faire au cours de l’année 2008.

Deux offres, deux modes de consommation

Comme la majorité de ses concurrents, Electrabel propose aux particuliers une offre « de référence » et une offre « verte » :

L’offre EnergiePlus
 : elle assure une économie de 5 % au niveau de l’abonnement et de la consommation par rapport aux tarifs réglementés hors taxes en vigueur la première année.

  • Electrabel arrivait ainsi en seconde position des fournisseurs les moins chers selon un test réalisé par le magazine avec des économies de 30,61 euros par rapport aux tarifs réglementés pour un appartement de 110 m² dont la consommation annuelle avoisine les 4500 kWh.
  • Ces économies atteignent les 56,70 euros par an pour un 3 pièces à Paris selon le comparatif établi par Le Particulier (477,30 contre 534 euros pour le tarif réglementé). 

L’offre AlpEnergie ou l’offre « verte » : elle correspond aux tarifs réglementés…majorés de 1,20 euros par mois. Mais elle assure la fourniture d’une électricité 100 % renouvelable :

  • L’origine 100 % renouvelable est certifiée par l’organisme de contrôle allemand TÜV («Technischer Überwachungs-Verein») reconnu au niveau européen qui s’appuie sur un audit annuel des sites de production.
  • Cette électricité « verte » est principalement d’origine hydraulique par l’exploitation de centrales hydroélectriquesen France (CNR et SHEM).

Investissement rime avec Energies renouvelables et… nucléaire

 Electrabel obtient la note de 7,4 sur 20 dans le dernier classement EcoloWatt de Greenpeace. Ce n’est pas son mix énergétique qui est « condamné » par l’ONG, la part de nucléaire restant faible (17 % contre 60 % en hydraulique), mais sa politique énergétique :

La part du nucléaire devrait considérablement augmenter pour atteindre près de 30 % du mix global et doubler en valeur absolue d’ici 2010.

Cependant les énergies renouvelables ne sont pas négligées par le groupe qui prévoit d’ici 2009 18 % de sa capacité de production à partir d’énergies renouvelables (6 300 MW).

> Suez possède actuellement un parc éolien de 67 MW en France. Le groupe continue à investir dans l’éolien avec des projets à hauteur de 1.200 MW et des projets de construction s’élevant à 210 MW.

> Au niveau européen, Suez vient d’acquérir deux parcs éoliens au Portugal. Avec ces deux sites supplémentaires, plus de 600 MW seront produits en Europe à partir d’énergie éolienne.

> Sa filiale, Photovoltech, producteur de cellules photovoltaïques, a augmenté sa capacité de production de 20 MWc à 80 MWc par an avec un investissement de 30 millions d’euros. Une capacité qui devrait atteindre les 140 MWc par an d’ici 2009.

> Actuellement sa capacité de production d’énergie renouvelable équivaut ainsi à la consommation de 5 millions de ménages, soit la quasi totalité de ses particuliers en Europe…

Electrabel (Suez) en quelques chiffres
 

  • Date de création  : 1990 (2001 pour Electrabel France) ;
  • Statut  : société anonyme (SA) au capital social de 342 884 800 euros
  • Siège : 20 place Louis Pradel, Immeuble « le César » 69 001 Lyon
  • Mix énergétique (2006) : 60 % Hydraulique (dont 10 % petite hydraulique), 17 % nucléaire, 22 % gaz.