Guide du chauffage : se chauffer au bois

Rédigé par Consoglobe, le 11 Dec 2015, à 15 h 20 min
Guide du chauffage : se chauffer au bois

Nous utilisons encore beaucoup le gaz ou le fioul pour chauffer nos maisons. Mais ce sont des combustibles fossiles non renouvelables qui dégagent d’importantes quantités de CO2, sans parler de l’augmentation de leur prix… Le bois est ainsi une alternative à ces carburants chers et polluants. Se chauffer au bois, c’est facile et rentable. Démonstration.

Le bois énergie est-il une alternative plus économique ?

Quel est l’impact environnemental du bois de chauffage ?

En France, 7,4 millions de ménages sont déjà équipés et notre pays est le premier utilisateur de bois énergie en Europe. Les ventes annuelles s’élèvent à plus de 500 000 unités (poêles, inserts/foyers fermés, chaudières et cuisinières) sur les 5 dernières années. Quant au label Flamme Verte, il représente 89 % des ventes enregistrées en 2013. Ce n’est pas un hasard.

Ce combustible énergie, moins polluant, permet de réduire sensiblement la facture énergétique d’un logement, spécialement quand il est utilisé dans des appareils labellisés Flamme Verte.

La “filière bois-énergie”

Pour inciter les particuliers à acquérir un équipement de chauffage au bois ou à renouveler leurs appareils anciens et peu performants, installé avant l’an 2000, l’Assemblée Nationale a voté en 1ère lecture, dans la Loi de Finances 2015, un crédit d’impôt Transition énergétique (CITE) de 30 % pour l’acquisition d’un appareil de chauffage au bois, pour tout achat depuis le 1er septembre 2014.

chauffage-bois-equipements

La performance des appareils de chauffage au bois croisée à la hausse des prix de l’énergie doit permettre à la filière française de poursuivre son développement en gardant, pour ligne de conduite, l’atteinte des objectifs fixés pour 2020 : 9 millions de foyers équipés d’un appareil de chauffage au bois contre 5,75 millions en 2006, avec une réduction sensible de consommation de la ressource bois énergie qui passera de 7,4 Mtep* en 2006 à 6,5 Mtep à l’horizon 2020.

L’efficacité des chauffages au bois

Pour une maison sur deux, le bois est en France une source de chauffage accessoire ou principale. Et la cheminée n’est pas le seul endroit où il peut crépiter…

D’autres systèmes à conception moderne présentent un rendement nettement plus intéressant que le feu ouvert (environ 10 % de rendement) : les inserts ou les foyers fermés (70 à 85 %), les poêles à bûches (70 à 80 %), à plaquettes (70 à 90 %) ou à pellets (80 à 85 %) et les chaudières domestiques à bûches (70 à 85 %), à plaquettes (75 à 85 %) ou à pellets (75 à 90 %).

Avec des appareils utilisant des granulés, les taux atteignent respectivement un minimum de 85 % pour les poêles et les chaudières. Ces appareils répondent également à des exigences environnementales strictes et d’émission de monoxyde de carbone (CO) et de particules fines.

pellets-granules-chauffage-bois

L’étiquette Flamme Verte, apposée à ces appareils, indique toutes ces informations. Ils peuvent être utilisés comme chauffage individuel ou d’appoint ou être la source d’énergie principale d’un chauffage central (chaudières et poêles-chaudières).

Les cheminées et poêles

Pour un chauffage d’appoint ou pour chauffer une résidence secondaire, vous pouvez faire installer un insert, un foyer fermé ou un poêle qui s’utilisent de manière similaire :

  • si votre cheminée est installée, ajoutez-y un insert,
  • si votre cheminée n’est pas installée, vous pouvez vous équiper d’un foyer fermé ou un poêle de conception moderne qui permettront une réduction de votre dépense de chauffage.

Ces appareils indépendants nécessitent des vérifications et un entretien régulier : décendrage, nettoyage des vitres, des grilles et de la hotte. De même les conduits de cheminées doivent être ramonées au moins 2 fois par an.

Combien coûte les appareils de chauffage au bois ?

> Poêle à combustion montante : de 2000 à 3.500 euros
> Poêle à combustion inversée : de 3 à 7.500 euros
> Chaudière bois automatique : de 12 à 25.000 €
> Chaudière à granulés à condensation : de 12 à 14.000 €
> Poêle à bois : généralement de 1 à 5.000 €
> Poêle à pellets : de 3 à 16.000 €

>> 30 % c’est le montant du crédit d’impôt Transition énergétique accordé pour l’achat d’un poêle à bois, (hors le coût de la main d’oeuvre nécessaire à son installation).

Page suivante : Se chauffer au bois : quel combustible choisir ?
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



25 commentaires Donnez votre avis
  1. Quand ça brûle, ça chauffe!

  2. j’ai inventé un procédé : 5cm sur 5 cm , allumage instantané une belle flamme haute de 30 cm et dure effectivement 45 minutes , disons qu’il fait un foyer de 2 à 3 buches à lui tout seul .Actuellement je m’en sers et je me demande à quel prix je pourrais bien le commercialisé! C’est trés petit est trés pratique et il prends peut de place il peut servir à chauffer n’importe où à allumer une feu de bois, un feu de camp là où c’est permis … peut être transporter partout sans soucis de poids ou d’encombrement je pense a créer un tout petit poêle pour sa combustion ainsi on pourrait le mettre partout.Pas trop de résidus de cendre je peux faire n’importe quel motifs avec…
    Actuellement il sous forme de galets et de buches bois trés écologique et c’est sous cette forme que je voulais rappeler la nature quand je dis buches ou galets ce sont des copies conformes à de vrais buches et elles sentent le pins.Comme les galets qui ressemblent à ce méprendre à des vrais si on ne sans sert pas pour le feu il vont dans tout les aquariums ou vivarium vas à l’extérieur dans les jardins pour étouffer les mauvaise herbe ou tout simplement peuvent servir de décor quelconque tant que l’on ne les allumes pas ils son inaltérables.

    Ces buches reconstituais qui face à mon système ne valent plus grand chose car je voulais voir ce que la buche reconstituait valait c’est plutôt laborieux à allumer et peu efficace pour sa combustion.

    un jour ou je me promenais sous YouTube j ‘avais mis la vidéo quelques instant sur la toile à une personnes qui commentait un allume feux pour en discutait entre nous il a était vraiment surpris de l’efficacité du produit. je pense à Amazon pour sa commercialisation Mais j’ai du mal à fixer un prix vu le produit et les produits recomposés qu’ il existe sur le marché. Combien le consommateur serait prés à mettre pour ce produit !! J’ai peur d’être trop haut ou trop bas 🙂

  3. bonjour, tous les chauffages polluent, même le chauffage au bois, et on s’est rendu compte que les poêles chers sensés assurer une meilleur combustion, ont l’inconvénient de produire des particules fines comme les diésels.

    Donc, encore une fois, l’isolation est très importante pour réduire les besoins caloriques d’un logement. Et on peut s’isoler soi-même en s’habillant plus chaudement. On voit des dames avec bras nus et décolletés en plein hiver..et des messieurs en simple tshirt.. cherchez l’erreur.

    quant au chauffage au bois, ce n’est possible qu’en maison particulière, pas en appartement ou très rarement.

    On peut améliorer son appartement, en évitant les parois froides. Si on est au rez-de-chaussée avec du carrelage au sol, on est sûr de se geler, placer un revêtement PVC un peu épais améliorera considérablement le confort pour un budget assez faible et on peu le faire soi-même. Placer des rideaux qui débordent bien et très près des fenêtres empêche la chaleur d’aller sur les vitres toujours plus froides et doubles rideaux doublés si possible pour la nuit, améliore le confort aussi. Si on ne peut pas faire de gros frais, ni de gros travaux, et que les murs n’aient aucune isolation, la pose de Dépron peut faire obstacle au froid et supprime le phénomène de paroi froide.

    On pourrait faire pareil au plafond si besoin.

    Ou alors, on isole carrément par l’intérieur son appartement.

    C’est surtout la réduction des besoins énergétiques qui permet de réduire les émissions de CO2.

    On voit aussi des gens dans des logements bien isolés et donc économiques, chauffer à 22° sous prétexte que la conso est moindre.. mais en chauffant plus, l’économie diminue et la pollution augmente…

  4. Bonjour,
    Dire que le chêne ou le hêtre sont appréciés, c’est bien. Encore faudrait-il que l’on replante les mêmes essences et pas du sapin (d’un bien meilleur rapport car à pousse plus rapide)
    Le Morvan, grand fournisseur de bois de chauffage voit sa forêt de feuillus remplacée par des alignements de sapin (et pas que de Noël) :
    – esthétiquement, le paysage devient moche et triste
    – écologiquement, le sol devient acide
    bref, mal barré.
    Cordialement,
    Jean-Yves

  5. la cheminé est rentable ! que naturel !!! hummm j’aime l’odeur..
    bien équipé et ventilé ! devrait pas y avoir d’autres soucis !! utilisation bois sec et non traité de multitude chimique!

  6. consoglobe voudrait nous faire croire qu’il est en faveur de l’écologie, et cherche surtout à nous endormir avec sa voiture électrique écologique, ou le chauffage au bois.

  7. On en a mare que l’on nous prenne pour des vache à lait.
    -l’homme ne peut pas être responsable du réchauffement climatique, et nos politiques le savent. l’impacte de l’homme sur le climat en CO2 n’est que de 1/100000 par rapport à ce que produit la nature.
    – On veut nous faire culpabiliser pour nous faire payer cher les future exploitation des énergies fossiles.
    – Maintenant on nous parle d’annuler le diésel.
    -vivement que les écolos se barrent.

  8. bon les amis, il est peut-être nécessaire de varier ces sources avant de juger. Le poêle à bois de maintenant n’est plus si polluant et l’écologie est stabilisée si la ressource est locale. Donc oui au bois en France.
    Et bonne nouvelle : une jeune entreprise Française qui monte a commercialisé une chaudière à bois pour du chauffage et pour produire de l’électricité

    Mauvaise nouvelle :18% de la population de la planète est responsable de 72% des gaz à effet de serre. Et qui sont ces pollueurs ??? Américains et Européens compris:( C’est dons à nous, les riches instruits en bonne santé d’inverser la tendance en consommant local avant de vouloir donner des leçons à ceux qui veulent survivre à l’autre bout de la planète.
    ALORS VIVENT LES CHAUDIERES A BOIS POUR REDUIRE NOTRE CONSOMMATION DE CO2

  9. Le chauffage au bois est écologique si l’on respecte certaines conditions d’utilisation. Il ne faut pas tomber dans les arguments que l’on entend dans les grandes enseignes de bricolage : système vitre, le feu continue . Si vous optez pour le chauffage au bois, il faut accepter les quelques inconvénients pour bénéficier de tous les avantages

  10. ‘ Le granulé étant à 100% à base de bois, à siccité égale je ne vois pas pourquoi le rendement des PLAQUETTES ne pourrait pas être équivalent?!’
    Rendons à César ce qui EST à César : La vocation des plaquettes n’est pas d’être – couteusement – séchées à 8 % mais à 20/22%! Séchées comme les granulés il est évident qu’achetées à la tonne elles auront le même pouvoir calorifique …tout en restant accessibles à plus bas prix!
    Les bûches et les plaquettes sont les seuls combustibles BOIS réellement ECO…LOGIQUES dans la mesure ou on peut les utiliser de manière rationnelle.
    Merci pour votre question qui permet de préciser qu’une tonne de bois granulés/plaquettes …ou bûches acheté à la tonne et à humidité identique offre le même pouvoir calorifique.
    Dans la pratique c’est plus difficile à obtenir avec des bûches et des plaquettes combustibles ‘nature’ qu’avec des granulés combustible industriel.
    Les consommateurs (et les médias) perdent parfois le sens du BON SENS
    GRINDESEL

    Entre ce que je pense,
    Ce que je veux dire,
    Ce que je crois dire,
    Ce que je dis,
    Ce que vous avez envie d’entendre,
    Ce que vous entendez,
    Ce que vous comprenez…
    Il y a dix possibilités qu’on ait des difficultés à communiquer.
    Mais essayons quand même…

    Bernard Werber

  11. Au sujet du bois comme énergie domestique : Le bois de chauffage représente de 50 à 60% dela production forestière mondiale et fournit de 7 à 9% de l’énergie consommée dans le monde et jusque 80% dans certains pays en développement pauvres.
    Chaque année, environ 13 millions d’hectares de forêts disparaissent alors que 2,8 millions seulement sont replantés.

    • Il est donc impossible de chauffer la planète uniquement au bois sans mettre le monde en danger comme il est pourtant suggéré dans de nombreux blogs.

    • Il n’est en effet pas possible d’envisager de chauffer la totalité de la planète au bois! cela n’a pas de sens! Il faut plutôt diversifier les sources d’énergies vers les énergies renouvelables, et je trouve même que le gaz propane est une bonne alternative!
      Je vous conseille le site: http://lepropane.com/citernes/installation

    • En effet, il set irréaliste de vouloir chauffer la totalité de la planète au bois, ceci étant il faut diversifier les sources d’énergies et continuer de développer les énergies renouvelables. Personnellement je trouve que le gaz propane est un bon alternatif.

    • … le reste l’étant en régénération naturelle pour une bonne part. Observez un sol ‘déforesté’ après une coupe dite ‘à blanc’ : Les graines d’arbres germent par milliers au m2 (et oui!). A défaut de l’intervention d’un professionnel la sélection naturelle fera le reste.PRECISION: Les professionnels servent encore à quelque chose : former les amateurs et les incompétents qui souhaitent apprendre pour éviter de dire des bétises.

  12. bonjour,

    Nous souhaitons constituer un groupement d’achat de granulés bois en sacs sur la région de Rouen.

    La première commande de granulés de bonne qualité ,NF ou DIN+, avec une livraison à domicile, est prévue pour l’hiver prochain (sept oct 2010).

    Plus nous serons nombreux, plus nous augmentons nos chances d’obtenir un tarif attractif.

    Mon contact celineludo-laignel@wanadoo.fr

    faites passer le message à votre entourage

  13. J’ai personnellement une chaudière à granulés bois et ne peux que m’en réjouir. De plus, les granulés que je brûle ne proviennent pas de l’autre côté de la planète mais de la région dans laquelle j’habite qui est très forestière, et je ne suis pas sur mon toit pour respirer les fumées qui sortent du conduit.

  14. merci de ces informations super interessantes je vais voir le bois d’un autre oeil c’est fou ce que l’on ignore merci encore.

  15. Le chauffage au bois est toxique pour la santé!

    N’avez-vous jamais rêvé de vous retrouver devant un bon feu de cheminée ? Moi oui ! Seulement voilà si votre foyer n’est pas équipé d’un poêle à bois à combustion avancée ou d’un poêle encastrable, le côté…romantique du feu de cheminée risque de se transformer en cauchemar car d’importantes quantités de polluants liés à la fumée de bois vont se diffuser dans l’atmosphère et peuvent se révéler dangereux pour la santé humaine et l’environnement.

    Une cheminée feu au bois :Un danger confirmé par l’Ademe

    Selon l’Agence pour le développement et la maîtrise de l’énergie (Ademe), le feu de bois compte parmi les gros pourvoyeurs de polluants, en particulier de particules fines, l’un des principaux facteurs récurrents de pollution de l’air avec les oxydes d’azote.

    Hormis les niveaux de particules et les oxydes d’azote, l’air respiré aujourd’hui est meilleur qu’il y a deux ou trois ans, a toutefois reconnu Philippe Van de Mael, président de l’Agence pour le développement et la maîtrise de l’énergie.

    Le saviez-vous ?Le saviez-vous ?

    Le chauffage au bois émet environ 10 fois moins de gaz à effet de serre qu’au fioul et 5 fois moins qu’au gaz

    Chantal Jouanno Réaction de C. Jouanno

    “Une demi-journée au coin du feu, c’est autant de particules que 3.500 kilomètres en diesel” signale la secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, Chantal Jouanno.
    Quand on sait que l’un des objectifs du Grenelle de l’environnement était de doubler l’usage du bois d’ici 2020 pour lutter contre le réchauffement du climat. Est-ce vraiment le bon choix ?

    La combustion du bois tous secteurs confondus (domestique, industriel et collectif) représente :

    *
    jusqu’à 77% des émissions nationales d’hydrocarbures aromatiques polycycliques
    *
    27% des particules PM10
    *
    40% pour les plus fines (PM2,5)

    Ces dernières sont aussi les plus dangereuses car elles peuvent causer des irritations aux yeux et à la gorge, des maux de tête, des allergies et aggraver les problèmes cardio-respiratoires . C’est aussi respectivement 22 et 21% des émissions de composants organiques volatiles et de monoxyde de carbone.

    Selon l’Agence pour le développement et la maîtrise de l’énergie, il va donc falloir en priorité :

    *
    encadrer le développement de la biomasse énergie
    *
    se débarrasser des appareils anciens
    *
    encourager l’installation d’insers dans les cheminées

    Aujourd’hui, les grosses chaudières font l’objet de réglementations sévères et du label “Flamme verte”. En revanche, la réglementation sur les cheminées ou autres barbecues est inexistante.

    • C’est exactement ce qu’il manquait à cet article. Merci pour les renseignements.

    • J’ai 67ans je vis dans un lotissement qui était à l’origine tout électrique ( aucune cheminée ).Depuis 3 ans les cheminées feu bois ont poussé comme des champignons. Je peux vous confirmer qu’ils nous est trés déagréable de respirer cette odeur de bois et tous les polluants et particules fines qui vont avec.En hiver l’air est de plus en plus pollué.Nous avons un voisin qui lui nous envoie ses fumées du matin au soir, nous avons été obligé d’obturer les ventilations de notre VMC.
      Je suis révolté quand je lis le document de l’ADEME se chauffer au bois édition Octobre 2015, ce document de 32 pages dont 10 pages de mise en garde sur l’utilisation des foyers et 3 pages sur les risques encourus pour les utilisateurs et bien sûr pour le voisinage
      Avant de mener une propagande effrénée sur les foyers bois, il aurait été judicieux de légiféré sur les moyens à mettre en oeuvre pour palier aux rejets des particules fines qui sont un poison pour notre santé et ce même avec les foyers dits FLAMME VERTE.
      A quand l’obligation des fitres à particules sur les installations, ces filtres ne sont pas à inventer, ils existent, en Allemagne ils sont obligatoires
      Aprés l’amiante, les particules fines qui bouchent les alvéoles pulmonaires !!!!!

  16. POUR INFORMATION SUR LE COTE ECOLOGIQUE DE LA FABRICATION ET LE MARCHE DES GRANULES!

    ‘Les granulés de bois, nouvelle énergie renouvelable

    Tout le monde connaît le bois comme matière première.

    Les granulés de bois sont à la mode en Europe qui ne produit pas assez et du coupl les Etats-Unis se sont mis à exporter en Europe à partir de nouvelles usines, situées en Floride notamment (Green circle bio energy exporte 500 000 tonnes par an vers l’Europe ; idem pour Dixie Pelet en Alabama). L’Australie, le Vietnam, la Nouvelle-Zélande, l’Argentine exporte également des granulés de bois vers l’Europe.

    Au 1er trimestre 2009, l’Union européenne a importé 66,2 millions € de granulés de bois et combustibles à base de bois (+62% par rapport à l’année 08)

    De fait, un véritable marché mondial du combustibles de bois est en passe de se structurer.’

    Quand les consommateurs réaliseront qu’ils ont été ‘menés en bateau’ quand au tonnage mondial réellement disponible en granulés, donc, à l’origine en sciures, il sera trop tard! La belle invention écolo ofrira l’occasion de faire quelques manifs supplémentaires…

  17. Votre commentaire: les plaquettes : peu utilisées, faites de bois déchiqueté. Valeur énergétique : 2500 à 3900 kWh par tonne.
    Mon commentaire : Les plaquettes sont de plus en plus utilisées car il s’agit du combustible bois dont le cout / calorie est le plus bas (plus faible que le granulé). Leur valeur ébergétique ne varie pas de 2500 à 3900 kWh tonne mais, comme les granulés, peut atteindre les mêmes niveaux puisque vous prenez LA TONNE comme base. Le granulé étant à 100% à base de bois, à siccité égale je ne vois pas pourquoi le rendement des PLAQUETTES ne pourrait pas être équivalent?!

  18. Pour une mise à jour des informations ci dessus vous pourriez visiter le forum bois énergie gfservices.fr

    • Pour une mise à jour des informations ci dessus vous pourriez visiter le NOUVEAU forum bois énergie grindesel.forumactif.fr
      désormais dissovié de gfservices.fr

Moi aussi je donne mon avis