S’embellir avec des cosmétiques bio

Comment être beau et bien sans nuire à la planète ? En utilisant des cosmétiques bio, évidemment ! L’attrait pour les produits naturels et la sensibilité aux questions environnementales n’ont jamais été aussi puissants. Conséquence directe sur le marché : les marques de cosmétiques bio sont de plus en plus nombreuses et les ventes atteignent des records.

Les valeurs du Bio soutiennent le marché cosmétique

Le consommateur est de plus en plus conscient de son environnement, dans sa diversité, voire dans sa fragilité. Le respect de soi devient une valeur centrale que les sociologues identifient comme à la base de l’attirance pour le développement durable et du bio.

Les choix de chacun pour des produits bio, respectueux de l’environnement constitue une éthique de la vie qui s’exprime dans une attitude de consommation responsable.

cosmétique bio>>> Qualité, produits naturels, transparence, respect de la biodiversité, équité sont les maîtres mots. Le secteur de la beauté est assez naturellement investi par cette sensibilité bio et durable comme le montre la croissance du marché.

Cosmétiques, les progrès techniques et de qualité

Malgré de nets progrès, la conservation des formulation de produits cosmétiques bio reste leur talon d’Achille par rapport aux produits de synthèse.

C’est l’ensemble du process de fabrication qui est concerné pour contrôler rigoureusement les matières premières et les emballages, maîtriser la filtration de l’air, etc.

Cosmétiques bio, un marché qui s’impose

La cosmétique bio est un marché fort dynamique qui grandit de 20 % par an en Europe porté par l’apparition de plus en plus de nouveaux produits bio et de nouvelles marques.

A l’origine, les consommateurs de cosmétiques bio étaient surtout ceux qui souffraient d’allergies ou d’irritations et qui donc recherchaient des produits naturels, exempts de composants de synthèse tels que les parabens.

Developpement durable articleBien que les cosmétiques bio ne représentent que 7,5 % du secteur, le potentiel est suffisamment attractif pour attirer les géants de la beauté. Ainsi L’Oréal a racheté le laboratoire drômois Sanoflore (15 millions d’euros de CA) avec l’ambition de l’amener à l’égal de La Roche Posay (plus de 300 millions de CA).

  • Dr Hauschka, Weleda, Doux Me, Florame, Sanoflore, Centella, Gravier, Ciel d’Azur, Lavera, Logona, , Cattier Bien et Bio, Sens et âmes, et bien d’autres marques sont en pleine expansion.

>>>L’important est de lire attentivement les compositions et les étiquettes pour préférer les marques et produits qui ont un pourcentage élevé de plantes dans leur composition .

Les marques et les produits naturels et bio répondent à un besoin d’être rassurés des consommateurs. C’est dire combien les packages et les labels verts ont de l’avenir.

*

A lire sur les cosmétiques :