La douche ou l’art de se faire plaisir sans gaspiller (2)

Trouver la bonne température… sans tâtonnements

Chaud ? Pas du tout, un peu, beaucoup…trop. De longues secondes peuvent s’écouler, et l’eau avec, avant de trouver la bonne température.

Or ce gaspillage peut être évité en installant des robinets thermostatiques ou des mitigeurs vous permettant de retrouver très facilement votre température d’eau habituelle.

  • Le robinet thermostatique

    La température de l’eau désirée est réglée au préalable, ce qui permet une économie d’eau de 30 % tout en augmentant le confort.

  • Le mitigeur
  • Ce modèle a l’avantage d’avoir une seule commande qui permet de mélanger eau chaude et eau froide, et d’enclencher ou arrêter l’écoulement.

    Chauffer sans polluer : pensez aux énergies renouvelables

    Vous construisez ou rénovez votre maison ? Valorisez les énergies renouvelables : vous limiterez les rejets de polluants et de gaz à effet de serre tout en faisant des économies d’énergie !

    • L’énergie solaire : la plus économe

    L’énergie solaire est gratuite, non polluante, et facilement transformable. Elle demande peu d’entretien.
    L’eau sanitaire peut ainsi être chauffée à l’aide d’un chauffe-eau solaire individuel qui peut couvrir 40 à 60 % des besoins annuels en eau chaude sanitaire de la maison.

    Quand l’énergie solaire n’est plus suffisante, un appoint d’énergie est nécessaire : résistance électrique, chaudière ou pompe à chaleur.


    Un système solaire de chauffage combiné peut aussi couvrir, en plus de l’eau chaude sanitaire, de 15 à 25 % de vos besoins en chauffage. 
    Il est associé à un système de chauffage complémentaire : chaudière gaz, fioul, bois ou pompe à chaleur.


    Elle peut aussi chauffer l’eau sanitaire en plus du chauffage de la maison. Pour cela, un ballon de production pour l’eau chaude est associé à la PAC.

    Si elle est à l’arrêt ou ne chauffe pas suffisamment l’eau, un complément d’énergie est assuré par une résistance électrique.

    Attention ! Il faut savoir l’utiliser correctement pour faire des économies d’eau
    significative :

    Quand la commande est positionnée au milieu, l’eau chaude et l’eau froide sont mélangées, ce qui demande plus d’énergie que nécessaire.
    Le plus souvent la commande est en position verticale complètement vers le haut, ce qui entraîne l’écoulement d’une plus grande quantité d’eau.
    Privilégiez des modèles qui ne laissent couler que de l’eau froide lorsque la commande est positionnée au centre.

    • Les chauffe-eau thermodynamiques


    Ces systèmes indépendants sont équipés d’une pompe à chaleur autonome et peuvent donc fonctionner toute l’année.

    La source d’énergie principale est l’air ambiant, l’air extrait ou le système de chauffage lui-même. Certains chauffe-eau thermodynamique peuvent être associés à des panneaux solaires.

    Il représente une économie potentielle d’environ 1500 kWh par an.

    Chauffage centralisé ou « décentralisé » ?

    Dans une habitation équipée d’un chauffage d’eau central, il faut souvent laisser couler une grande quantité d’eau avant qu’elle devienne chaude.

    Après chaque consommation, plusieurs litres d’eau chaude restent dan les conduites et ne sont plus d’aucune utilité.

    Pensez ainsi à décentraliser votre chauffage lors de la construction ou rénovation de votre habitation.
    Si la distance entre le chauffe-eau et le robinet dépasse 8 mètres, installez des chauffe-eau distincts pour la cuisine et la salle de bain :

    • vous évitez les pertes de chaleur dans les tuyaux,
    • vous empêchez qu’une grande quantité d’eau ne reste dans la conduite après la fermeture du robinet,
    • vous vous assurez un service d’eau chaude immédiate.

    Pensez également à isoler les canalisations pour éviter le refroidissement de l’eau

    A Lire :