Prochaines vacances ? Je me fais une pause digital detox

Vous sursautez à la moindre sonnerie, notification ou gazouillis de votre smartphone ? Vous vous couchez avec vos mails et vous réveillez avec votre application d’infos ? Vous avez bien besoin d’une pause numérique, ou digital detox pendant les vacances. Avec de l’aide, ou par vous-même suivant votre degré de dépendance.

Prochaines vacances ? Je me fais une pause digital detox

Le principe de la digital detox ? C’est celui d’une pause numérique : un séjour dans la nature ou en ville, où, en échange de vos smartphones et autres accessoires connectés, on vous propose méditation, massages, jeux de société et balades.

5 séjours digital detox en France ou à l’étranger

Le concept est très en vogue aux Etats-Unis où les « digital detox retreats » – les retraites de détox numérique – font fureur, notamment dans la Silicon Valley, berceau des start-ups ultra-connectées.

Et l’on commence à trouver, en France, des professionnels du tourisme qui proposent des séjours déconnectés.

Le Château La Gravière : une table d’hôtes bien-être et oenologie

Pour un séjour de 3 jours, les hôtes vous remettent un « kit Digital detox » avec cartes postales, papier et crayon, réveil, jeux de société… Ils vous proposent, en plus des activités traditionnelles proposées sur le site (oenologie, massage, piscine…), des rendez-vous coaching pour aider à se « désintoxiquer » durablement des nouvelles technologies.

Relax Océane : yoga et méditation en Bretagne

Des séjours de « détox numérique » sont proposés en Bretagne, avec des activités de yoga, méditation et randonnée, en bord de mer et dans des lieux retirés en Bretagne. Les prestataires proposent aussi des stages de digital detox pour les entreprises.

detox-digital-bretagne

Spa Hôtel Vichy Célestins : cure thermale en hôtel de luxe

L’hôtel propose une formule de 3 jours pour « apprendre à se déconnecter temporairement pour prévenir le surmenage professionnel ».

En dehors des activités traditionnelles en cure, un programme spécifique est proposé avec coaching psycho-comportemental et massages déstressants.

Westin Dublin : balades irlandaises

L’hôtel de luxe offre un séjour digital detox avec un « kit de survie de la détox » : un plan pour découvrir Dublin, un journal, une bougie et un kit pour planter des arbres, avec un coffre-fort pour cacher vos objets connectés.

digital-detox-irlande-hotel

Bravofly à Malaga : découverte de la ville et bien-être

Certaines agences de voyage, malignes, proposent elles aussi leurs offres digital detox : pour vous inciter à vous débarasser de vos satanés appareils, les résidents reçoivent un accès au spa, un massage, un dîner romantique et une excursion… en échange de leurs smartphones et tablettes.

Comment faire une pause digitale ?

Ces offres sont une nouvelle manière d’approcher des citadins en mal de nature et de bien-être. Parfois un peu gadget, elles peuvent convenir à des personnes qui souhaitent un suivi dans leur séjour, sans avoir la tentation de « replonger » dans la technologie pendant leurs vacances.

Toutefois, on peut prévoir son propre programme de détox numérique seul ou en famille :

  • On s’entoure : amis, famille, jeux de société, magazines, livres (non numériques !)…
  • On laisse un message d’absence sur notre boîte mail et sur les réseaux sociaux avant de partir ;
  • On se fait du bien : randonnées, massages, spa… Très vite, on se rend compte de la futilité de nos écrans et l’on (re)découvre les plaisirs « IRL » (in real life, dans la « vraie » vie) ;
  • On programme ses visites sur un guide papier (Routard, Michelin…) sans avoir besoin de se référer à 55 avis virtuels pour choisir un restaurant ou un musée.
  • Radical mais efficace : on part dans un lieu reculé dans la campagne, où la connexion Internet n’est pas disponible.

Au-delà de la simple pause digitale, il s’agit d’apprendre à mieux gérer ses rapports au monde numérique et aux réseaux sociaux dans la vie quotidienne. Lorsqu’on est hyper-connecté, on a l’impression d’exister à travers les interactions de nos « amis » ou collègues virtuels. Toutefois, les relations créées restent superficielles et un séjour de digital detox permet de « déconnecter pour mieux se reconnecter » aux personnes qui nous entourent et aux autres.

digital-detox-technologies

Le psychologue Serge Tisseron analyse cette tendance sur son blog et insiste sur le nécessaire changement de pratique dans la vie quotidienne, ensemble. « La solution à ces pratiques excessives n’est pas individuelle, mais collective. Et le premier groupe concerné est évidemment la famille. Cela commence par le fait de prendre le repas du soir sans télévision ni téléphone mobile, ou par la décision de couper le Wifi familial le soir à partir d’une certaine heure ».

Ainsi, afin d’éviter les décisions radicales et infantilisantes comme les smartphones « confisqués » pendant les vacances, les pauses numériques sont plus simples et ont plus d’effet lorsqu’elles sont prises au quotidien, et de manière commune.