DIA n’aime pas les fruits et légumes

DIA n'aime pas les fruits et légumes

C’est le carton rouge de la semaine. Paradoxe dans les magasins hard-discount DIA  : les fruits et légumes sont exclus d’un bon de réduction alléchant pour la rentrée. Pourtant, le site web de la marque donne des conseils insistants sur l’importance des fruits et légumes dans l’alimentation. Cherchez l’erreur…

Quand la distribution se contredit…

carton-rouge-DEEEC’est exceptionnellement d’une expérience personnelle dont je vais vous parler aujourd’hui. Mais elle a dû être partagée par les autres clients des magasins DIA. Et elle révèle une distorsion importante entre le discours et la réalité dans la grande distribution.

Une remise alléchante sur (presque tous) les achats

Les possesseurs de la carte de fidélité DIA ont reçu un bon de réduction alléchant, valable uniquement du 5 au 6  septembre, intitulé “Prime de rentrée pour tout le monde” : il s’agissait d’une réduction de 10 € dès 50 € d’achats, effectués en une seul fois.

Très contente d’une telle réduction, j’ai donc fait mes courses.

A la caisse, le total dépassait bien les 50 €. “Je ne peux pas vous faire la réduction, me dit le caissier désolé. Vous avez pris trop de fruits et légumes et ils ne sont pas comptabilisés dans la réduction. Regardez bien sur le ticket, c’est indiqué”.

“Personne ne comprend pourquoi, je ne vous le cache pas”, ajoute-t-il.

dia-fruits-et-legumesInterloquée, je relis le bon de réduction. Effectivement, on lit au milieu : “Valable sur tous les rayons, hors fruits et légumes, boucherie, alcool et recharges téléphoniques“.

Qu’on enlève des produits comme l’alcool (produits chers et vendus pour les plus de 18 ans, donc avec des conditions) et les recharges téléphoniques (produits non alimentaires), voire la boucherie (produits chers aussi et frais, avec un circuit de livraison différent), je peux comprendre.

Mais pourquoi enlever les fruits et légumes ? ! La diététicienne que je suis en est choquée.

Est-ce parce qu’ils ne sont pas assez chers par rapport aux produits d’épicerie sèche ? (mais le fromage est encore plus cher !).

Est-ce parce qu’ils sont frais, donc périssables ?(mais une telle réduction peut au contraire faire mieux écouler les stocks ! Et le fromage est frais et périssable lui aussi).

Est-ce parce que ce sont des aliments nutritionnellement peu denses en calories (mais les plus riches en micro-nutriments !) ? On peut tout supposer !