Dechets dangereux. Médicaments et produits de soin

Pour des traitements ponctuels ou continus, beaucoup d’entre-nous dispose chez soi d’une "boîte à pharmacie" contenant diverses produits pour se soigner : médicaments, thermomètres, aiguilles, seringues, etc. Or ces divers produits sont nocifs pour l’environnement et peuvent être à l’origine de nombreux accidents lorsqu’ils sont jetés avec nos ordures ménagères. 

Developpement durable articleLes médicaments

Les médicaments peuvent être toxiques pour l’environnement s’ils sont jetés  avec vos ordures ménagères. En effet, les stations d’épuration n’ayant pas la capacité
d’éliminer totalement les médicaments,beaucoup de substances
médicamenteuses se retrouvent dans la nature.Vous devez donc rapporter vos
médicaments – périmés ou non -, y compris les boîtes, même vides, chez
votre pharmacien
.

  • Les pharmacies ont l’obligation de collecter gratuitement
    les médicaments non utilisés, avec ou sans leur conditionnement.

Developpement durable article

  • Depuis le 1er janvier 2009, tous les médicaments récupérés en pharmacie
    par le réseau Cyclamed ne sont plus recyclés et redistribués aux
    pays du tiers-monde, mais incinérés dans le cadre d’une valorisation énergétique.
  • Avant de les rapporter, conservez vos médicaments dans un endroit sec, à l’abri de la lumière et surtout hors de portée des enfants.


Les thermomètres à mercure

La vente de thermomètre à mercure est interdite en France depuis 1999 à cause de la toxicité du mercure qu’ils renferment. Si vous voulez vous débarrasser de ce type de thermomètre, apportez-le à la déchetterie ou chez votre pharmacien.

Developpement durable article
Que faire en cas de bris ?

  • N’utilisez surtout pas d’aspirateur qui favoriserait l’évaporation du mercure.
  • Rassemblez les billes métalliques à l’aide d’une feuille de papier et recueillez-les sur une autre feuille. Pour les toutes petites billes, vous pouvez utiliser du papier collant.
  • Aérez la pièce où s’est produit la casse afin que le mercure évaporé ne s’accumule pas dans l’air.
  • Mettez les débris de thermomètre et le mercure dans un sac en
    plastique bien fermé à déposer à la déchetterie.

Les aiguilles et seringues

Si elles ne sont pas jetées correctement, les aiguilles représentent un danger pour la santé du public et des trieurs.

Pour stocker ces déchets piquants en toute sécurité, il existe des boîtes spéciales
disponibles à moins de 5€ dans les pharmacies ou
auprès des associations de malades. Ces boîtes jaunes doivent
être ensuite éliminées dans des filières spécifiques.

Developpement durable article

  • Renseignez-vous
    auprès de votre médecin, votre laboratoire, votre pharmacien ou des
    associations de malades pour savoir où ramener ces boîtes une fois pleines. 
  • Certaines
    pharmacies acceptent de les reprendre et, à compter du 1er janvier 2010, toutes les pharmacies auront l’obligation de reprendre les seringues.

Les radiographies

Les radiographies sont hautement toxiques, avec une durée de dégradation de plus de 300 ans ! En effet le nitrate d’argent ("sels d’argent") qu’elles contiennent pollue lourdement les nappes phréatiques si ces "radios" ne sont pas éliminées correctement :

  • les radiographies doivent être déposées en déchetterie pour être récupérées et recyclées. Vous pouvez également les ramener à votre
    radiologue. ou chez votre pharmacien,
    s’ils les acceptent.
  • Dans certains établissements de santé, il existent également des bornes siglées dans
    lesquelles les particuliers peuvent déposer leurs vieilles radiographies.

Developpement durable article
Pensez toutefois à garder les anciennes radiographies
pour des cas où des comparaisons seraient nécessaires.

En savoir plus :

Déchets dangereux : sommaire