Les crèmes pour bébé remises en cause

Rédigé par Consoglobe, le 23 Sep 2008, à 10 h 56 min

La peau d’un bébé est fragile et la cible de nombreuses réactions allergiques, d’où la nécessiter de la protéger. Des crèmes, laits, gels ou autres lingettes, sont ainsi utilisées à cet effet dès les premiers jours qui suivent la naissance.

Mais certains de ces cosmétiques ont été dénoncés pour leurs risques sanitaires par le Comité pour le développement durable en santé (C2DS) qui regroupe plus de 200 professionnels de la santé.
Developpement durable article
Principaux produits mis en cause : ceux distribués dans les maternités sous forme de kit certes très pratique mais qui se révélerait être un véritable "cocktail toxique" selon les propres mots de ces scientifiques -médecins, chimistes, cancérologues- et directeurs d’établissements de santé.

Ainsi des substances cancérigènes et/ou reprotoxiques seraient présentes dans beaucoup de ces échantillons gratuits, telles que :

  • les parabenes, qui sont des conservateurs dont certains interfèrent avec
    le système hormonal,
  • l’EDTA (acide éthylène
    diamine tétraacétique) qui peut être
    reprotoxique, ou du bisphénol A, classé au Canada comme substance
    toxique,
  • le phénoxyéthanol, qui  pourrait être dangereux pour le système nerveux et le sang,
  • le BHT, suspecté d’être cancérigène, de même que l’aspartame.

Si leurs effets sur la santé restent méconnus, il convient d’en limiter leur usage.
Le C2DS a donc défendu l’application du principe de précaution et l’arrêt de
distribution de ces mallettes par les maternités ou les cliniques.
Developpement durable article

Il a également été
demandé aux autorités de santé de soumettre les produits
cosmétiques, dont 80 % seraient issus de la pétrochimie, à une
Autorisation de mise sur le marché (AMM), comme les médicaments.

La reprotoxicité désigne ce qui est toxique pour la reproduction, en particulier ce qui peut entraîner la stérilité ou des malformations congénitales.

Les cosmétiques bios, la garantie santé.

Contrairement aux produits décrits précédemment, les cosmétiques bios, s’ils coûtent souvent plus chers, ne contiennent pas toutes ces substances toxiques.

Developpement durable article

Même si on peut y retrouver des composants allergènes, les cosmétiques bios ont une teneur en
conservateurs et autres dérivés chimiques très limitée ainsi qu’une tolérance qualifiée souvent d’excellente
, notamment par l’association UFC-Que Choisir.

Cependant, pour avoir la garantie que le produit acheté respecte bien les normes bios, mieux vaut se référer aux labels bios.

A Lire également

S’embellir avec des cosmétiques bio
Les solutions contre l’eczéma (1)
Portrait de marque. Natiloo, tout pour BB bio

… et retrouvez notre gamme de cosmétiques bios pour bébé dans notre boutique

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



4 commentaires Donnez votre avis
  1. Je suis désolée, mais votre article ne fait que surfer à fond sur la vague très porteuse du “faire peur”, et en matière de cosmétiques (mon métier depuis 20 ans), dieu sait si on dit n’importe quoi, alors permettez-moi ce coup de gueule. Savez-vous que les cosmétiques bio dont vous parlez, sauf ceux qui sont à consommer en quelques jours et à garder au réfrigérateur (comme des aliments, il y en a certaines marques qui en font), CONTIENNENT EUX AUSSI DES CONSERVATEURS (forcément, sinon au bout de 10 jours on devrait les jeter à la poubelle !!!). Quelle différence entre ces conservateurs et le paraben ?? Et bien : aucune, si ce n’est que le paraben est celui qui est LE MOINS RISQUE de tous les conservateurs (tous les tests le prouvent). Donc je peux vous garantir (GARANTIR) que le prochain grand débat des prochaines années, quand enfin les journalistes s’apercevront de ce ce petit détail, sera : LES CONSERVATEURS DES PRODUITS BIO? ENCORE PLUS CANCERIGENES QUE LE PARABEN. Et pour tous ceux qui travaillent en cosmétique, comme moi, ce sera tout sauf un scoop…
    ps. et vous ne parlez même pas du VRAI débat que sont les tests sur les animaux, et des marques qui sont labellisées One Voice, label qui lui, est très important et fiable… au passage : saviez-vous que, en Russie et en Chine, les test sur animaux de produits cosmétiques sont OBLIGATOIRES ? Il suffit de prendre donc une grande marque qui exporte dans ces pays-là et vous saurez qu’elle doit forcément faire des tests dans ces pays-là pour s’installer sur le marché… à bon entendeur.

  2. Je vous conseille “le palmarés des cosmétques 2009”. C’est une “Bible” des cosmétiques bébés, enfants et adultes qui prend en compte tous les mauvais composants. Une sélection de produits BIO ou pas qui écarte tout composant dangereux pour nos bébés ou enfants (pour le non BIO) et tout composant allergène (pour le Bio). Une super sélection qui m’a permise de refaire mon stock de csmétique pour toute la famille en limitant les dangers !

  3. Impensable que ces produits puissent être offerts aux maternités ! Comment les médecins et pédiatres laissent entrer de tels produits. Pourquoi les marques de produits bios ne déposent pas des échantillons, ainsi les jeunes mamans sauraient que de tels produits existent car ils se trouvent difficilement en super marché et même en pharmacie !

  4. Bonjour et merci pour votre alerte!

    Par rapport à votre article sur les crèmes de soins pour bébé. Je suis dégoutée de constaster qu’une fois de plus des industriels sans aucun scrupule mettent sur le marché des produits nocifs pour notre santé. Le principal pour eux est qu’il puisse se remplir les poches bien évidemment! Je ne comprend pas pourquoi “l’état” se plaind du déficite de la sécurité sociale alors que des industriels produisent, commercialisent des bombes à retardement sur l’umanité. Nous sommes dans un monde ou le pouvoir passe avant le devoir, c’est écoeurant! Ou sont les règles? les valeurs? Nous sommes dans un moment de crises et bien voilà l’opportunité à notre gouvernement de RELANCER LE MONDE avec de vrai bases, DONNONS L’EXEMPLE! Et pourquoi pas la POLICE de la santé et de l’environnement 🙂 c’est une idée un peu amusante mais ça pourrait créer de l’emploi et limiter les abus. Cordialement.

Moi aussi je donne mon avis