Les duels produits

Duel écologique : Crème fraîche vs Crème de soja

Crème fraîche vs Crème de soja

Bien sûr, la crème fraîche, ça n’est pas mauvais au goût. Qu’elle complète une sauce carbonara (la recette originale n’en comporte pourtant pas), une quiche, ou un dessert, elle trouve aisément sa place en cuisine. Si elle n’est pas très diététique, qu’en est-il de l’environnement ? Peut-on la remplacer par de la crème de soja, et si oui, pour quel intérêt ? Bref, entre les deux, laquelle choisir ?

Crème fraîche

creme-fraiche-s

Les pour : bon, saveurs et textures très variées, coût
Les contre : Procédés de fabrication polluants et peu éthiques,

 

Environnement :La crème fraîche suppose du lait, et le lait est une industrie lourde en France, et pas parfaitement éthique. 710 litres de laits sont produits en France chaque seconde : cela fait beaucoup de vaches élevées dans ce seul but, sachant que l’élevage des vaches consomme des ressources non négligeables. Sans parler des questions éthiques, le veau étant retiré à sa mère (ce point fait débat).

Fabrication : Dans une crème fraîche bio, vous ne trouverez pas d’additifs étranges, uniquement de la crème de lait et des ferments lactiques sélectionnés. Quoi qu’il en soit, en France, l‘addition de toute autre matière grasse est formellement interdite (loi du 29 juin 1934). La législation autorise en très petite quantité l’addition de certains produits dans la crème : saccharose (15 % maximum), ferments lactiques, stabilisateurs (0,5 %).

La crème fraîche est une crème de lait pasteurisée qu’on a laissé refroidir vers 6°C avant de l’ensemencer avec des ferments lactiques aromatiques et acides. La crème s’épaissit et prend du goût.

Consommation : En France, chaque habitant consomme en moyenne 4kg de crème fraîche par an.

Nutrition : La crème fraîche est à utiliser avec modération car elle est très calorique : 300 kcal aux 100g. Elle apporte 3g de protides, 30g de lipides (oosh !) et 4g de glucides.

Attention aussi à l’intolérance aux produits laitiers, très courante du fait de la diminution du lactase avec l’âge.

Prix : En moyenne, pour un pot de crème fraîche de 20 cL, il faut compter 0,70€, mais si on passe en bio il faut compter 1,60€ minimum.

Crème de soja

creme-de-soja

Les pour : le prix, pas de différence de goût quand cuisinée, procédé plus respectueux de l’environnement (dans certains cas)
Les contre : saveur particulière, peut participer à la déforestation, risques éventuels d’allergies

Environnement : Qui dit crème de soja dit soja. Or, le soja peut être OGM, peut être produit au détriment d’autres cultures. Cette culture du soja participe parfois à la déforestation, notamment en Amazonie : BOF. Autrement dit : gare à la provenance du soja.

Fabrication : La crème de soja est fabriquée à partir de lait de soja, d’une huile végétale (souvent de tournesol), et d’un liant d’origine naturel comme le Xanthane ou la gomme de Guar.

Consommation : La crème de soja fait de plus en plus d’adeptes, entre les intolérants aux laits qui y voient une alternative et les personnes souhaitant varier les saveurs..

Nutrition : La crème de soja est deux fois moins calorique qu’une crème fraîche classique : 135 kcal aux 100g. Elle contient également 40 % de matière grasse en moins.

La crème de soja contient des omégas 3 et des protéines.

Par contre, comme il s’agit de soja, il faut faire attention aux éventuelles allergies. La crème ne contient ni lactose, ni gluten, ni cholestérol.

Prix : Pas de quoi se plaindre puisque, en moyenne, la crème de soja bio est moins coûteuse que la crème fraîche bio classique : il faut compter 1,30€.

 

Le verdict

Crème fraîche classique : 5 / 10
Crème de soja : 7 / 10

Difficile de trancher concernant l’environnement : tout dépend de la provenance du soja. Les deux crèmes posent problème.

Concernant la santé, la crème de soja arrive en tête puisqu’elle est moins grasse et n’est pas une source de cholestérol tout en amenant des nutriments intéressants.

*

Lire également sur le lait et le soja :

Huile de palme, et soja : signez la pétition du WWF pour une consommation plus responsable

La boutique des chocolats bio