Consommation: vers un avenir équitable?

Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :
Envoyer cet article par e-mail

Avec une progression de 20% par an en moyenne, le commerce équitable est l’un des secteurs économiques les plus dynamiques en Europe. Pourtant, il ne représente que 0,001 % du commerce mondial...

Le commerce équitable: pas encore populaire

Alors qu’en août 2006, 75% des français disaient connaître les produits équitables et 50% en avoir déjà consommé (source Ipsos), le commerce équitable semble s’être fait une place sans pour autant s’être démocratisé.

Toutefois, la gamme de produits labellisés se diversifie, les points de vente augmentent, notamment sur Internet, les consommateurs s’impliquent. 

Les Français sont de plus en plus nombreux à s’affilier au commerce équitable . Un sondage récemment publié positionne ce dernier en tête des démarches que les Français envisagent de suivre pour appuyer les pays en développement.

Pour la troisième année, l’Agence Française de Développement et l’Ifop ont publié leur baromètre sur l’impression par les Français des politiques de développement pour les pays de l’hémisphère Sud et leurs avis sur la question. Globalement, les Français assurent que l’aide publique au développement demeure convenable, même en période de difficultés économiques.

A la question « Si vous deviez participer à l’aide aux pays en développement, parmi ces actions quelle est celle que vous pourriez envisager de réaliser ? », 48 % des Français répondent « Acheter des produits issus du commerce équitable »

Parmi ceux-ci, 26 % mettent même cette solution en première place. C’est même le cas d’environ les trois quarts des catégories sociales les plus élevées et des 35-49 ans.

En France, actuellement, 70% des produits issus du commerce équitable sont distribués à travers 10 000 grandes et moyennes surfaces (GMS). Cette adhésion des produits équitables dans les GMS a commencé en 2000, notamment sous l’impulsion du label Max Havelaar. Près de 20 enseignes proposent ces produits.

Parmi celles-ci, E.Leclerc, le premier distributeur de produits équitables en France. Sur ce seul marché, il a ainsi réalisé un chiffre d’affaire de 19,2 millions d’euros en 2006, soit une progression de 32% par rapport à l’an passé.

Il s’est vendu deux fois plus de références dans les magasins E.Leclerc que dans les hypers/supers : 52 références chez E.Leclerc contre 22 références en moyenne pour les hypers/supers.

La commercialisation des produits équitables en GMS a également permis le développement de deux grandes structures de commerce équitable spécialisées dans le commerce équitable alimentaire destiné au GSM : Alter Eco (créée en 1999) et Ethiquable (lancée en 2003).

Par ailleurs, n’oublions pas que 90 % des produits de consommation courantes sont achetés en grande distribution. Vendre des produits équitables en grande distribution, c’est l’occasion de lancer un débat plus large sur les pratiques de la grande distribution vis-à-vis des producteurs, qu’ils soient en France ou à l’étranger. 

Depuis quelques années, les différentes enseignes commercialisent leurs propres marques de produits équitables. En 2002, Monoprix a lancé « Monoprix Gourmet », sa propre marque équitable, puis c’est Carrefour qui a créé la ligne de produits « Carrefour Agir » en 2007, et enfin en 2008, E.Leclerc a lancé « Entr’aide » la gamme équitable de la Marque Repère.

Toutefois, la commercialisation de références équitables en GMS demeure encore une source majeure de débats (et de conflits) entre les différents acteurs du commerce équitable.

Ce qui est préoccupant dans la grande distribution, c’est la cohésion économique et financière de ces entreprises. Il y a une déception quant à la communication du commerce équitable. Mais elle a rendu le concept assez populaire depuis trois ou quatre ans.

Cependant, la grande distribution, piquée par les hard-discounts, dirige plus que jamais une politique de prix bas et veut conquérir le maximum de consommateurs pour "étancher complètement les autres formes de distribution et devenir monopolistique".

Lire également

Article rédigé par Elwina, novembre 2008

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis