[1er avril] Comment bien choisir son yacht ? La rédaction témoigne

[1er avril] Comment bien choisir son yacht ? La rédaction témoigne

30, 40, … voire 60 mètres ? Tous les lecteurs de consoGlobe (non ?) se sont déjà demandé quel yacht choisir. Il faut dire que le choix ne manque pas. Heureusement, la rédaction partage avec vous ses meilleurs conseils nautiques.

L’importance des accessoires

Accessoires nautiques pour le yacht

Bien choisir son bateau de plaisance, malgré ce que certains peuvent croire, n’est pas qu’une affaire d’apparence extérieure. Car certains yachts, pour tout magnifiques qu’ils soient, restent des objets peu pratiques. Nous avons tous déjà vécu ce moment gênant où un autre navigateur souhaite venir nous rendre visite en jet-ski, mais où nous devons lui annoncer piteusement que nous ne possédons pas de garage hydraulique pour qu’il puisse se garer à l’abri de la houle. Pas très pratique quand le vent souffle au large de Saint-Bart’.

Accessoires culinaires

Le yacht de Marion

Le yacht de Marion

Selon notre expérience, il est également important de ne pas négliger des choses aussi simples que… la cuisine. Il est capital que vos marins se sentent à l’aise pour pouvoir vous préparer les meilleurs repas possible. Et, pas de miracle, il faut pour cela s’assurer qu’ils puissent stocker le caviar, les homards et le champagne en quantité suffisante et facile d’accès.

Marion, de la rédaction, nous confie par exemple, dépitée :

On s’est retrouvé à court de champagne à minuit. Dans ces conditions, impossible de profiter sereinement du ciel étoilé, ça a tout gâché
Marion

Achetez pratique

Mais notre meilleur conseil reste peut-être d’acheter un engin proportionnel à vos besoins. Il est tentant de se ruer sur ces magnifiques hors-bords de 60 mètres d’à peine 8 millions d’euros qu’on trouve un peu partout de nos jours. Mais réfléchissez bien : un navire un poil plus petit ne serait-il pas plus adapté ?

Ce bateau pourrait passer dans un port italien mais qui navigue encore là-dessus ?

Ce bateau pourrait passer dans un port italien mais qui navigue encore là-dessus ?

J’ai toujours eu beaucoup de mal avec les ports italiens », témoigne ainsi Sydney de la rédaction. “Ils manquent vraiment d’anneaux pour accueillir des navires de plus de 70 mètres ».

Car, hélas, les ports de plaisance capables d’accueillir les magnifiques yachts de la rédaction restent encore trop rares. C’est bien pourquoi nous pensons à consacrer nos prochaines vacances à lutter contre les fourmis de la maison.

article-presse-premier-avril

 Tous les articles de consoGlobe pour le 1er avril