Climate Week : une semaine pour parler climat

Rédigé par Aurore, le 26 mar 2012, à 18 h 29 min
Climate Week : une semaine pour parler climat

Dès aujourd’hui, et jusque samedi 31 mars 2012, a lieu la ClimateWeek ou Semaine du Climat en France. L’occasion de parler environnement et de débattre pendant une semaine, sur fond de campagne présidentielle.

Le climat, parlons-en !

La Climate Week 2012 est co-organisée par l’organisation mondiale de protection de l’environnement WWF et le “think tank” (groupe de réflexion) sur les solutions politiques innovantes Terra Nova.

Alors que ces deux entités travaillent chaque jour et toute l’année sur l’évolution du climat, le réchauffement climatique et les solutions qui peuvent être apportées, elles ont décidé de concentrer leurs forces pour une semaine évènement en France.

L’idée ? Aborder toutes les grandes thématiques liées au climat et son évolution, échanger, réfléchir, apporter des solutions, débattre. Cette semaine s’articulera autour de 3 grands temps forts.

Des tables rondes pour réfléchir aux enjeux climatiques

Premier temps fort de la Climate Week, l’organisation de tables rondes avec des experts, des journalistes, des industriels, des associations. Elles aborderont les thématiques suivantes :
- Energies renouvelables, quels leviers d’investissements ?
– Logement, mobilité, une double précarité énergétique ?
– Quels scénarios énergétiques pour demain ?
– Quel avenir pour le nucléaire ?

Apprendre du passé pour comprendre le présent et mieux envisager l’avenir, tel semble être l’objectif de ces débats.

Climat et campagne présidentielle

Cela n’aura échappé à personne, les élections présidentielles approchent à grands pas et la campagne bat son plein. La Climate Week apparaît comme le moment idéal pour interpeller les candidats à la présidentielle sur le possible avenir énergétique de la France d’ici 2020.

Le samedi 31 mars sera organisé un dialogue entre les experts et les candidats. Ensuite, quatre grandes questions issues des débats qui auront eu lieu dans la semaine seront posées.

Les Français et le Climat

Parce que le Climat, ses changements et l’avenir énergétique de la France concernent tous les Français, la Climate Week ne pouvait seulement donner la parole aux experts, journalistes et politiques.

Cette semaine donc, les résultats de deux sondages exclusifs seront dévoilés, deux sondages portant sur :

  • Les Français et le climat
  • Les attentes des Français en matière de politique énergétique.

Êtes-vous sensibles à ce genre d’événement ? Pensez-vous qu’en période électorale, la question climatique est traitée avec plus d’attention ?

*

Je réagis

Pour aller plus loin :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. L’économie capitaliste est basée sur la consommation à outrance et l’exploitation des pays où les normes anti-pollution sont les moins strictes afin d’atteindre le bénéfice le plus important entre le prix d’achat et le prix de vente. C’est la base du commerce international. Tant que la société prendra plaisir à surconsommer des produits manufacturés, nous irons dans le mur. Le concept même de croissance par la consommation doit être abandonné. Je conseille vivement la lecture de l’ouvrage de Tim Jackson, “Prospérité sans croissance”.

  2. Il est tout a fait désespérant de voir que l’essentiel de la campagne se passe dans des domaines certes sensibles, comme l’insécurité et le chômage, mais que deviendront ces thèmes si la planète explose, si la plupart des gens n’auront bientôt même plus de quoi boire ni bien sûr de quoi se laver (le problème de l’eau est sous-évalué), si des tsunamis et autres catastrophes naturelles (qui n’ont d’ailleurs rien de naturel !), les incendies inimaginables il y a quelques décennies (Californie, Grèce …) détruisent petit à petit les humains et la vie tout simplement ???

  3. Ce qui est très curieux, c’est de parler de réchauffement climatique comme s’il perdurait dans le monde réel (comme il le fait dans le monde imaginaire des modèles numériques). Certes, T est montée de +0,7°C depuis 1850, de manière non linéaire, et jamais en covariation avec le taux de CO2 (sauf sur 1980-1998), mais elle est stable depuis 1999, ce que les modèles numériques ne savent pas expliquer: soit il y a des phénomènes inconnus qui masquent le rôle supposé du CO2, soit le CO2 n’a aucun impact sur T. Dans le premier cas, les modèles sont insuffisants, donc non crédibles, et dans le second cas ils sont faux, donc de crédiblité nulle.

    Alors, parler de nos jours de réchauffement climatique, envisager de tenter de le limiter avec des méthodes aussi surréalistes qu’onéreuses, promouvoir un renouvelable trop intermittent et trop cher pour le contribuable, tout cela est absurde.

  4. il y a 40 ans ça commençait a etre un problème!nos politiques et industriels ont laissés courrir c’est pareil aujourd’huit. mais on sait nous dire chauffer a 19o covoiturage moins de déchets et j’en passe!le faites vous? chez moi je chauffe a 22o pour mes vieux os des dechets je n’en est
    presque pas, j’evite le suremballage!

Moi aussi je donne mon avis