Climat. Quelles prévisions pour l’hiver 2009-2010 ?

Tandis qu’en janvier et février derniers les températures en France étaient parfois largement négatives (-15° ou –18° dans certaines régions), cela ne devrait pas être le cas cette année ! Pourquoi ? A cause du retour d’El Niño selon l’Administration américaine pour les océans et l’atmosphère. Un phénomène périodique de réchauffement des eaux tropicales du centre et de l’est du Pacifique.

El Niño facteur de variations atmosphériques

El Niño est donc caractérisé par une hausse des températures du Pacifique tropical pouvant atteindre 5 C. Cependant, ce réchauffement s’accompagne de conséquences parfois terribles pour les populations rurales, de l’Amérique du Sud à l’Australie en passant par l’Asie du Sud-Est :

  • Des précipitations accrues dans certaines régions d’Argentine ou du Brésil entraînant parfois de meurtrières coulées de boue.
  • Des sécheresses redoutables en Indonésie et en Australie.
  • Des violentes tempêtes hivernales aux Etats-Unis.
  • Une réduction de l’activité biologique dans l’océan à cause de l’ augmentation de la température des eaux de surface du Pacifique tropical.

Schema El Nino

Ainsi, tous les trois à cinq ans, ce courant chaud du Pacifique tropical, qui dure quelques mois en moyenne, perturbe les secteurs de l’agriculture et de la pêche, de l’Amérique à l’Asie.

Cependant, un point positif tout de même, El Niño entraîne des précipitations hivernales favorables dans le sud-ouest aride des Etats-Unis et diminue les risques d’incendies en Floride.

Un hiver plus doux, mais pas sûr

Néanmoins, El Niño n’est pas un critère suffisant pour déterminer de façon officielle les variations de l’hiver 2009-2010. El Niño s’annonce cette année faible à modéré, mais les "réserves de froid " demeurent significatives sur les régions nordiques, avec le maintien des glaces de mer sur certaines zones.

Hiver à ParisMême si l’hiver s’annonce généralement moins frisquet dans l’hémisphère nord, des vagues de froid semblent vues par les modèles de prévisions saisonnières, en particulier pour décembre-janvier au niveau de l’Europe Centrale et la Russie. La France devra donc se couvrir.

Neige-Le saviez-vous ?

Selon les ingénieurs de Météo France, au-dessus de 2500 mètres d’altitude, l’enneigement ne devrait pas diminuer d’ici 2050. En revanche, les stations dont le domaine skiable se situe entre 1200 et 1500 mètres,  verront les journées enneigées nettement diminuer.

Toutefois, selon les climatologues, le réchauffement s’accompagnera d’une augmentation de 10 % des précipitations hivernales, favorisant une réduction du risque d’avalanches.

Lire également sur l’environnement

Article sur le climat en France rédigé par Elwina, nov 2009