Climat : les Etats insulaires en alerte.

La montée du niveau des mers due à la hausse des températures qui risque de faire fondre les glaces au Groënland et en Antarctique pourraient submerger 43 Etats insulaires. Cette montée engloutirait également les côtes situées en dessous du niveau de la mer  sur un arc allant du Bangladesh à la Floride.

Par ailleurs, la hausse des températures et la montée du niveau des mers endommagera les coraux, provoquera une érosion du littoral, perturbera le cycle des pluies et entrainera plus de maladies.

De quoi placer la lutte contre le réchauffement climatique en tête des préoccupations dans ces petits pays qui ont donc lancé un appel à la communauté internationale, actuellement réunie à Poznan en Pologne jusqu’au 12 décembre.

Cette conférence a pour objectif de préparer la voie au successeur du protocole de Kyoto, qui devrait être signé à Copenhague à la fin 2009.

Pour ces 43 Etats insulaires, qui comptent dans leurs rangs des atolls de corail allant du Pacifique à l’océan Indien, le réchauffement climatique devrait être limité à un maximum de 1,5°C au-dessus de la période pré-industrielle alors que l’Union européenne a fixé un objectif de 2°C. Selon les 43 Etats, "une hausse de 2°C comparée aux niveaux pré-industriels aurait des conséquences dévastatrices sur les Etats insulaires". 

Au 20ème siècle, les températures ont en moyenne connu une hausse d’environ 0,7 %°C au-dessus de l’époque pré-industrielle et pour des scientifiques, même l’objectif des Européens pourrait se révéler irréaliste en raison de la hausse des émissions de gaz à effet de serre due à la combustion de gaz fossiles.

Le salut de ces petits Etats insulaires passe par les pays industrialisés. Ces derniers doivent baisser leurs émissions de gaz à effet de serre de plus de 40 % en dessous des niveaux de 1990 d’ici 2020 et de plus de 95 % d’ici 2050.

La Conférence internationale sur les changements climatiques estime que le niveau des mers pourrait monter de 18 à 59 centimètres au cours du XXIe siècle.

Selon l’Institut de Postdam sur la recherche sur l’impact du climat, "Il est toujours probable que le niveau moyen des mers augmentera de moins d’un mètre d’ici 2100, mais il ne faut pas exclure des chiffres plus importants. Si la calotte glaciaire de l’Antarctique fondait totalement, le niveau général des mers monterait de 57 mètres. En cas de fonte du Groenland, cette montée serait de 7 mètres".

Comment lutter au quotidien contre le réchauffement climatique ?

Lutter, c’est executer au quotidien des gestes simples auxquels nous ne pensons pas systématiquement comme :

Lutter contre le changement climatique c’est aussi profiter de la pluie pour la stocker, ne pas laisser ses appareils en veille, écrire sur du papier recyclé, préférer les ampoules basse consommation, prendre une douche plutôt qu’un bain… Autant d’initiatives et de petits gestes qui peuvent apporter un soulagement à l’environnement si tout le monde s’y met !

Lire également

Article rédigé par Elwina, décembre 2008