Climat. Bali, c’est fini ! Merci Bush.

  • La conférence sur le climat se termine et beaucoup y voit une victoire de Bush dont l’administration a bloqué au maximum l’aboutissement.
    br>

    Jean-Louis Borloo, lui, est content et déclare que l’accord “permet aux Etats-Unis de monter à bord”, seul pays industrialisé à n’avoir pas ratifié le protocole de Kyoto. “C’était essentiel”.


    “Ils ont insisté sur le fait qu’ils étaient déterminés à réduire de 50 % leurs émissions d’ici 2050 : on ne pourra pas ne pas en tenir compte plus tard”, a-t-il ajouté en se disant “extrêmement heureux de ce dénouement”.


    Parallèlement, la nièce du président des Etats-Unis, ancienne mannequin et actuelle designer, profite du nom “Bush” pour vendre des sacs qu’elle a designé ! Elle est associée au World Food Program en mettant sur le marché un sac dont l’achat permet de lutter contre la faim dans le monde. Ce sac basique, super simple, lui a été inspiré des sacs en toile transportant le riz que les actions humanitaires distribuent aux populations.




    Quand on pense aux dommages causés par un autre Bush à la lutte contre le réchauffement et à son influence néfaste et majeure au niveau mondial, on a plutôt envie de boycotter tout article vendu avec le nom de Bush. En tous cas, nous, pourtant tolérants à bien des égards, on ne soutiendra pas cette action que l’on trouve choquante.

    Tandis qu’une nièce de Bush fait la promo de son sac écolo, il faut attendre le prochain président américain pour vraiment faire bouger les choses au niveau mondial. Alors Bali, succès ou échec ?


    Lire également : Conférence sur le climat : l’après-Kyoto, c’est maintenant !