Choisir un déodorant bio ou conventionnel ?

>>>Suite de l’interview de Laurence Coiffard, Professeur de Cosmétologie à la Faculté de Pharmacie de Nantes. Selon cette enseignante, les déodorants bio ne sont pas sains. Cependant, après cet entretien, consoGlobe a voulu connaître l’avis sur le sujet de la célèbre marque Weleda, pionnière de la cosmétique bio.

consoGlobe : Pour vous, les huiles essentielles sont donc une bonne alternative ?

L.C : Tout à fait. Cependant, il y a très peu d’huiles essentielles qui ont une innocuité totale. C’est pourquoi, je préfère certains parfums de synthèse qui ne sont pas du tout allergisants plutôt que certaines huiles essentielles naturelles, qui elles, ont une toxicité existante. Il est évident que la femme enceinte doit faire attention, tout comme les personnes qui s’exposent au soleil. Ce qu’il faut retenir, c’est que ce n’est pas parce que un produit est présent dans la nature qu’il est bon pour notre peau.

Huiles essentiellesComment le consommateur peut-il distinguer les produits potentiellement dangereux des autres ?

L.C : Personnellement, je mets en garde sur les cosmétiques qui renferment de l’alcool. Ce dernier est un très bon conservateur, mais on sait également que l’alcool est extrêmement desséchant et a des propriétés relativement néfastes. Personne ne sait à l’heure actuelle ce qui peut se passer pour quelqu’un qui utilise quotidiennement un produit renfermant de l’alcool. Il faut être extrêmement prudent.

>>>Ecouter l’interview de Laurence Coiffard :


L’avis de Françoise Kessler, Responsable Marketing Cosmétique de Weleda

"Dans les produits cosmétiques bio, il n’y a pas de substances chimiques pures contrairement aux cosmétiques conventionnels. La polémique concernant les sels d’aluminium suspectés de causer le cancer du sein a permis aux déodorants bio de se développer sur le marché ces 3 dernières années.

Dans les déodorants bio, vous ne trouverez pas de sel d’aluminium ni de produits chimiques. En revanche, vous trouverez un certain nombre de substances autorisées par les Labels officiels comme Cosmébio.
Weleda logoLes déodorants Weleda contiennent de l’alcool. Les consommateurs n’ont jamais eu de problème en les utilisant au quotidien. L’important, selon moi, est toujours de savoir ce qui est pire ou moins pire : est-ce qu’il vaut mieux avoir un peu d’alcool dans un produit ou un produit à base de chimie pure ? C’est un choix à faire.

Quant aux huiles essentielles, elles sont présentes dans tous les produits Weleda. Ces huiles sont des substances très concentrées aux propriétés variables selon les plantes dont elles sont issues. Elles ont des vertus très spécifiques et agissent sur la conservation du produit, tout comme l’alcool, c’est pourquoi nous les utilisons. N’oublions pas que le but est quand même d’offrir aux consommateurs des produits irréprochables.

Lorsque nous élaborons des produits cosmétiques, nous nous posons toujours la question de l’impact qu’ils auront sur l’environnement, et ce, depuis la création de la société Weleda en 1921. Nous privilégions les matières premières naturelles et biodégradables (extraits de plantes, huiles végétales etc). Pour cela, une recherche complète et permanente est effectuée afin de réaliser une composition où tous les ingrédients agissent en synergie.
Déodorant WeledaJe pense que ce qui a permis à Weleda de gagner la confiance et la fidélité des consommateurs est l’ancienneté de la société, l’absence de compromis sur la qualité des produits, les valeurs et la ligne de conduite de la marque, et surtout le fait de ne pas promettre des choses que l’on ne peut réaliser."

>>>Sur l’alcool dans les cosmétiques, rendez-vous sur le blog Consommer Durable

Lire également sur les cosmétiques bio

Interviews déodorants bio, Laurence Coiffard et Françoise Kessler réalisées par Elwina, mars 2010