Chauffer une piscine de manière écologique

Chauffer une piscine de manière écologique

Si chauffer sa piscine permet de prolonger le plaisir après la belle saison, il n’en reste pas moins vrai que les méthodes standard se révèlent coûteuses et parfois polluantes. Le réchauffeur électrique est énergivore et les systèmes utilisant des énergies fossiles ont forcément un impact sur l’environnement. Comment chauffer sa piscine de manière plus écologique ?

La bâche à bulles isothermiques

Cette première solution est le système le plus couramment utilisé pour réchauffer l’eau de la piscine. La bâche à bulles isothermiques agit de 2 manières : le jour, elle amplifie les rayons solaires, et la nuit, elle conserve la chaleur emmagasinée pendant la journée.

Selon la qualité de bâche, la température de l’eau peut gagner 2 à 5°C supplémentaires. Dans le commerce, vous trouverez différentes épaisseurs de film : de 180 microns pour les plus fines à 500 microns.

Avantages

  • Elle divise par 2 les besoins en chauffage
  • Elle réduit le phénomène d’évaporation ce qui permet de renouveler l’eau moins souvent
  • L’opacité de la bâche atténue les effets de la photosynthèse réduisant ainsi la prolifération d’algues et de bactéries. On utilise ainsi moins de produits d’entretien.

Inconvénients

  • Les bâches sont conçues à partir de dérivés pétroliers
  • La durée de vie est courte, en moyenne 3 ans. Privilégier les bâches épaisses (400 microns)

Pour augmenter leur durée de vie, mieux vaut investir dans un enrouleur pour ôter et remettre la bâche sans risque de déchirure. Bien rincer la bâche, la sécher et la conserver à l’abri du gel pour pouvoir la réutiliser d’une année sur l’autre.

La pompe à chaleur

La pompe à chaleur de piscine capte les calories contenues dans l’air, dans l’eau ou dans le sol. On trouve donc différents types d’appareils, selon la source de chaleur utilisée et selon le système de diffusion : l’air, l’eau ou un fluide frigorigène. Les modèles les plus courants sont les PAC aérothermiques, c’est-à-dire sur le modèle air-fluide.

Avantages

  • Plus économique que le chauffage puisqu’elle n’utilise que l’énergie dont elle a besoin. Elle consomme 3 à 5 fois moins qu’un chauffage conventionnel
  • Ecologique car pas d’énergie fossile

Inconvénients

Le prix, compter entre 1500 et 3000 €.
La montée en température reste relativement lente puisqu’on ne peut gagner qu’1 à 2°C par jour.

*

La suite p.2> le chauffage solaire