Camions : bientôt plus propres ?

L’Europe a décidé de mesures plus drastiques concernant les émissions polluantes des camions et des bus. En effet, le règlement approuvé mardi 16 décembre dernier par les députés européens stipule que les constructeurs de camions et d’autobus, qui sont destinés au marché européen, devront réduire la nocivité des gaz d’échappement de leurs nouveaux modèles à l’avenir.

Il en est de même pour les constructeurs de véhicules légers qui seront dans l’obligation de diminuer les émissions de CO2 de leurs nouveaux modèles à partir de 2012. Le volume des oxydes d’azote et des particules émis par les poids lourds et les bus devront être réduits respectivement de 80 % et 66 % au 1er janvier 2014.

Tous les ans, les particules et les oxydes d’azote seraient responsables de 348.000 décès prématurés. Ces rejets sont dangereux pour les bébés, les enfants et les personnes âgées.

Le règlement va donc s’appliquer au 1er janvier 2014 pour les véhicules neufs. Il remplacera les mesures entrées en vigueur en octobre 2008. L’immatriculation, la vente et la mise en service de véhicules ne respectant pas ces normes seront interdites après le 1er janvier 2014.

Ces nouveaux règlements techniques seront probablement adoptés au 1er avril 2010 afin de laisser le temps aux fabricants de faire les modifications techniques nécessaires sur les véhicules.

Limitons nous aussi cette pollution !

Le ministère de l’environnement recommande de limiter dans la mesure du possible les déplacements automobiles. Si cela n’est pas envisageable, il est essentiel d’adopter une conduite responsable. Par ailleurs, voici quelques gestes à effectuer en cas de pic de pollution :

  • Eviter d’accentuer les effets de la pollution par des facteurs irritants (tabac, peinture, solvants, colles…),
  • Eviter les efforts physiques intensifs en plein air,
  • S’abstenir de sortir pendant les heures les plus chaudes de la journée.

De plus, penser à dès que possible à privilégier les transports en commun ou le transport actif (marche, vélo ou
autre) est le meilleur moyen de réduire sa pollution. Si vous tenez à la voiture, vous pouvez solliciter
un ami ou un collègue prêt à partager le transport avec vous.

Il est également important de garder sa voiture en bon état,
respecter les limites de vitesse et utiliser une essence plus propre que la
moyenne sont des moyens annexes de réduire les émissions de CO2.

*

Lire également :

Article rédigé par Elwina, décembre 2008