Buvez du resvératrol … du vin rouge

Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :
Envoyer cet article par e-mail

Une étude menée sur des souris a démontré que le resvératrol, un antioxydant puissant que l’on trouve dans le vin rouge, peut aider à prévenir les problèmes cardio-vasculaires.

Produit par les mûres, les framboises, les bais, les cacahuètes ou le raisin, le resvératrol se retrouve dans le vin rouge. Une nouvelle étude confirme ses propriétés bénéfiques contre le vieillissement des cellules. Plus étonnant, la consommation de resvératrol a des effets similaires à un régime hypocalorique. La restriction calorique (toujours sortir de table en ayant très légèrement faim) est déjà connue pour ses effets bénéfiques sur l’âge et est considérée comme un des secrets de longévité.

resvératol vin rouge bio

Le Dr Jamie Barger et ses collègues de l’Université du Wisconsin, USA, ont travaillé sur 3 groupes de souris de 14 mois.

  • Le premier groupe de souris a été nourri normalement (84 kcal/ semaine) et a servis de témoin,
  • Le deuxième a vu des doses de resvératrol ajouté à ses rations (5mg/kg/jour),
  • Le troisième a reçu des rations plus faibles (63 kcal/semaine).

Le resvératrol, bon pour le coeur ?

Après 16 mois, les chercheurs ont comparé l’état des gènes des organes. L’étude a montré que le resvératrol accroît la présence d’une enzyme dans le cerveau qui est connue pour protéger les cellules nerveuses cérébrales.

Une hypothèse des chercheurs est que la consommation modérée de vin rouge a des effets bénéfiques car elle active enzyme les capacités anti-oxydantes de l’enzyme.

Le resvératrol a des effets bénéfiques dans le cerveau ou les muscles mais ces effets restent moins importants que ceux induits par la restriction calorique. Les deux régimes ont un effet sur les mêmes gènes. Autre fait nouveau, selon Thomas Prolla co-auteur de l’étude « Le resvératrol est actif même à des doses significativement plus réduites qu’on ne le croyait auparavant ».

Ces effets font penser au célèbre paradoxe français qui s’étonne de la bonne santé cardiaque des Français gros consommateurs de graisses et de vin rouge. Le Dr Barger conclut que « la consommation de faible dose de resvératrol reproduit partiellement la restriction calorique et inhibe certains aspects du processus de vieillissement ».

Le resvératrol, un coup de pouce contre le cancer

D’autres chercheurs de l’université de Rochester aux USA ont étudié le comportement de deux groupes de cellules cancéreuses lorsqu’on les soumet à des rayonnements : les premières sans resvératrol et les autres avec 50 mg/mL de resvératrol.

Impact positif : les cellules avec resvératrol se sont avérées plus sensibles à la chimiothérapie.

Pourquoi ? L’effet anticancéreux de resvératrol est associé à la détérioration du fonctionnement des mitochondries. En effet les mitochondries représentent une source d’énergie pour les cellules que le resvératrol va inhiber, ce qui conduit à détruire les cellules cancéreuses.


D’autres études apporteront un éclairage supplémentaire… en attendant, à la vôtre !

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail

3 commentaires Donnez votre avis
  1. La question qui m’a été posée est la suivante:
    « Est-il possible d’avoir l’impression que le fait de boire un verre ait un effet booster? » Cette dame se sent pleine d’énergie lorsqu’elle boit UN verre . Et ce peut importe la provenance du vin; uniquement du rouge.
    Merci d’éclairer ma lanterne.

    M.HERMANT

  2. C’est faux. Les composés phénoliques présents dans le vin sont contenus dans la pulpe et surtout la peau des raisins. D’autres sont synthétisés pendant la fermentation. Un vin riche en composés phénolique sera donc un vin vinifié avec macération des pellicules, ce qui rend le vin rouge plus intéressant de ce point de vue que le blanc (mais le blanc a aussi des vertus). Donc, que la macération et l’extraction des composés bénéfiques se fasse à Bordeaux, Bandol, Mâcon ou Châteauneuf-du-Pape, cela n’a pas beaucoup d’importance. Un petit détail cependant : dans les zones sèches, très ensoleilées et ventées, on utilise moins de produits phytosanitaires que dans les zones humides…
    Bonne dégustation, avec modération.

  3. J’ai lu avec attention votre article vantant les vertus du vin rouge – ce que j’avais déjà entendu, d’ailleurs – et précisant les vertus du résvératol…
    En effet, j’ai toujours su que, bu quotidienement et avec modéraon aux repas, le vin rouge a de effets bénéfiques sur l’âge et est considérée comme un des secrets de longévité !
    Mais, tout récemment, quelqu’un m’a affirmé que ce n’était pas seulement le vin rouge, mais uniquement le Bordeaux ???
    Alors, vérité ou publicité mal intentionnée ?
    Christian-Alain

Moi aussi je donne mon avis