Brocante, braderie et vide-greniers : des affaires à faire !

Sentez-vous cette odeur de moules-frites qui plane ? C’est que la Braderie de Lille approche à grands pas ! D’ailleurs, braderies, brocantes et vide-greniers sont souvent l’occasion de faire le ménage et de bonnes affaires. Connaissez-vous le b.a.-ba d’une braderie réussie ?

Brocante, braderie et vide-greniers : des affaires à faire !

Depuis le début du printemps, les brocantes, braderies ou vide-greniers font l’événement sur les trottoirs de nombreuses communes de France. L’engouement ne faiblit pas : chaque année, professionnels, chineurs ou promeneurs se régalent devant des milliers de stands.

Le goût pour marchander chez les uns, la recherche de la vraie bonne affaire chez les autres, il y a plus d’une motivation à participer à ces manifestations commerciales riches en bonne humeur !

Brocante, braderie et vide-greniers : quelles différences ?

Les termes de brocante, braderie et vide-greniers sont souvent usités indifféremment. Pourtant, ils ne désignent pas tout à fait la même chose.

La brocante

L’Académie Française définit la brocante comme “le commerce d’objets et de curiosité d’occasion”. Si l’étymologie du terme brocante reste floue, on lui prête un lien avec le mot allemand gebrochen, cassé.

La brocante rassemble des professionnels. Le métier de brocanteur est ainsi soumis à la législation. On pourra donc trouver chez les brocanteurs des objets de valeurs, parfois indentifiés comme étant d’époque.

Le vide-greniers

Comme son nom l’indique, le vide-greniers implique que l’on fasse un peu de ménage chez soi, en revendant des objets dont on ne se sert plus. Les vide-greniers réunissent donc des particuliers mettant en vente des objets de faible valeur marchande.

Attention toutefois : bien que les vide-greniers soient organisés par des amateurs, ils ne sont pas moins des actes de commerce soumis au régime des ventes au déballage du code du Commerce. La loi autorise aux particuliers non-inscrits au registre du commerce et des sociétés d’organiser 2 vide-greniers maximum dans l’année.

La braderie

La braderie désigne un marché ou professionnels comme particuliers vendent… à peu près tout ! L’origine du terme n’est pas déterminée mais serait peut-être flamande.

A Lille où se déroule la célèbre Braderie chaque premier week-end de septembre, on prête au mot braderie une origine flamande. On raconte que deux marchands de volaille au XVème siècle obtinrent l’autorisation de vendre devant chez eux des poulets et des harengs cuits aux passants pendant toute la durée de la Foire. En flamand, rôtir se disant braden, on suppose que le terme braderie peut en être la déclinaison.

Braderie de Lille : bientôt le jour J !

Les bradeux se frottent déjà les mains à l’heure qu’il est…

Tous les ans, le premier week-end de septembre devient synonyme de festivités dans le Nord. Bonnes affaires et odeurs de moules-frites animent les rues de la capitale des Flandres !

Les Lillois se donnent tous rendez-vous ce samedi pour un véritable marathon :

  • 33 heures non stop de marchandage, bavardage et négociations en tout genre
  • 100 km d’étals dans toute la ville, répartis par “spécialités” (les antiquaires professionnels boulevard Jean-Baptiste Lebas, les vide-greniers le long de la Deûle…)
  • 10 000 exposants, dont 300 brocanteurs professionnels
  • 2,5 millions de visiteurs faisant de la Braderie de Lille le plus important marché aux puces d’Europe
  • 500 tonnes de moules et 30 tonnes de frites dévorées
  • 500 tonnes de déchets traités en 1 nuit par les services de propreté de la Ville

Alors ce week-end, irez-vous faire un tour dans la capitale de la chine ?

*

La suite p.2> Réussir son vide-greniers à coup sûr