La bouture du mois de mars : bouturer le Bégonia Maculata

Ce mois-ci la bouture que nous vous recommandons pour mars est le bégonia Maculata. N’hésitez pas à laisser en commentaire votre expérience et vos remarques.

La bouture du mois de mars : bouturer le Bégonia Maculata

Tous les mois, découvrez notre article sur le moyen le plus sûr de multiplier une plante.

Que bouturer en mars ? Exemple avec la bouture du Bégonia Maculata

Comme chaque mois, nous vous signalons ce qu’il faut faire au jardin en mars ou avec vos plantes d’intérieur, toujours pour mars. Pour ce mois de mars, voyons comment bouturer le Bégonia maculata.

Appelez-la comme vous voulez : Bégonia Tamaya, Bégonia Bambou. La bouture est une réussite à tous les coups.

Néanmoins, comme pour toute bouture, il est prudent de procéder sur 4 ou 5 tiges, non seulement pour avoir rapidement une jolie potée, mais aussi en cas de ratage, pour obtenir au moins une ou deux tiges réussies.

jardinage bouture-begonia-mars-02Par bouture de tige :

C’est la bouture « classique » avec des tiges d’au moins 3 noeuds, en bonne santé, sans les feuilles du bas, plantées dans du terreau de semis ou même de rempotage.

Lorsque vous voyez apparaître de nouvelles feuilles, vous pouvez la rempoter dans du terreau pour plante verte.

J’ai aussi pu constater qu’une tige plantée directement dans le pot du pied mère avait réussie.

Par bouture d’eau :

Là, pas de nombre de noeuds nécessaires : un petit bout prend très bien dans l’eau pour peu qu’on ait prévu un support pour qu’elle ne tombe pas.

bouture-begonia-mars-01

Si vous n’avez qu’une tige, vous pouvez placer sur le verre d’eau du film plastique et faire un trou au milieu pour y mettre la tige. Ainsi, les feuilles ne toucheront pas l’eau et elles ne pourriront pas au risque de compromettre la bouture.

Il est utile aussi d’y mettre un bout de charbon pour ne changer l’eau qu’une fois tous les 15 jours.

Attendez que les racines fassent minimum deux centimètres puis rempoter dans du terreau très léger comme du terreau à semis et n’oubliez pas d’arroser. Dans les premiers jours, il ne faut pas que le terreau soit sec. Puis réduisez les arrosages.

Pensez qu’elle sort d’un environnement liquide et qu’elle doit s’adapter progressivement à son nouveau substrat.

Page suivante : le bégonia, un nouveau test