En septembre  : 3 façons de bouturer un hoya

Pour ce mois de septembre, nous allons apprendre les différentes méthodes pour bouturer le Hoya, cette jolie plante d’intérieur exotique, aussi appelée Fleur de Porcelaine.

En septembre  : 3 façons de bouturer un hoya

Il y a trois façons de faire une bouture du hoya, notre plante du mois. Ces végétaux, qui se cultivent généralement en suspension, ont besoin d’une  forte luminosité, et d’une forte chaleur pour certaines ou de frais pour d’autres, sinon ils ne fleurissent pas. Si on a la main verte, les fleurs apparaîtront à longueur d’année, au bout des tiges sans feuilles.

Notre bouture du mois de septembre ? Le Hoya

Comme chaque mois, en plus d’apprendre à bouturer la Fleur de Porcelaine, n’hésitez pas à consulter nos articles, pour tout savoir sur que jardiner et comment prendre soin de vos plantes d’intérieur en septembre.

Le Hoya, Asclepiadacea, (de la même famille que les Céropégia), est une épiphyte des régions chaudes et humides. Pour la cultiver, pensez donc à ces trois points :

  • Épiphyte : substrat léger.
  • Régions chaudes et humides : à l’intérieur en privilégiant la véranda.
  • Brumisation.

hoya-fleur-jardinage-marcottage-bouture-septembre-01Les trois façons de le bouturer le Hoya

D’après les livres, on la multiplie par bouture de tige. ConsoGlobe.com vous propose trois façons de procéder. Toutes sont à la portée de n’importe quel propriétaire de cette merveilleuse plante ! Bien entendu, on peut procéder à ces différentes boutures chaque année :  chaque technique devrait être tentée après la floraison annuelle.

Bouture d’eau

La technique la plus facile : un verre d’eau, trois tiges ! Il n’a fallu que sept jours pour voir apparaître des racines. N’oubliez pas d’ajouter un bout de charbon dans l’eau ; cela vous permettra de ne même pas avoir à changer l’eau.

bouture-hoyaVoici deux photos qui illustrent bien cette technique de bouture.

bouture-hoya1

Bouture de tige

On la multiplie dans un terreau de semis, à l’étouffée. Que ce terme ne vous rebute pas, à l’étouffée veut simplement dire que la tige doit être couverte. Ce peut être un simple sac noué au pot, un haut de bouteille ou une mini serre… En deux semaines, si la bouture a pris, de nouvelles feuilles apparaîtront !

Marcottage aérien

Inutile d’attendre qu’elle touche le sol (improbable) pour tenter le marcottage à l’intérieur.

  • Dénudez trois tiges sur environ 10 cm.
  • Attachez un sac congélation dont le fond a été préalablement coupé et enfilé afin de faire une sorte de manchon.

HoyaMarcottage2

  • Mettez du terreau de bouturage et arrosez avant de fermer avec une ficelle l’autre bout du sac. Ce sac de terre est un peu lourd pour la plante, il vous faudra ruser pour réussir à le poser. Vous pouvez par exemple, accrocher un support de pot d’extérieur quelque part en-dessous, pour y poser le sac de terre.
  • Surveillez que le terreau reste toujours humide. Vous verrez apparaître à travers le sac des racines environ un mois après. Ne vous précipitez pas, il n’y a pas le feu !

hoya boutureLe nouveau plant a de quoi rester comme ça encore un mois. Vous pourrez alors couper les tiges pour faire une deuxième plante à part entière.

ASTUCE : Le marcottage aérien réussit très bien pour toutes les plantes tombantes d’appartement (philodendron, vigne d’intérieur, Stéphanotis, etc.)

Rappel : le bouturage, c’est quoi  ?

Le bouturage est une opération importante en horticulture puisqu’il permet la multiplication à l’identique et à moindre coût, de plantes dont la conformité ne peut pas (ou difficilement) être obtenue par le semis.

C’est le cas de plantes herbacées telles que les Pélargonium, les chrysanthèmes, les coléus (Solenostenum) et surtout de presque tous les ligneux ornementaux, arbres ou arbustes. L’opération de bouturage recouvre deux évènements principaux : la production de racines adventives  à partir d’un fragment de plante mère (tige, feuille, etc.) puis la reconstitution d’une plante entière à partir de ce fragment enraciné.

 

jardinage bouture Pascaline