Bonus malus écolo : petite révolution

1er janvier 2008 : révolution écologique chez les automobilistes ? En effet, cette date marque le lancement de l’« éco-pastille ».également appelé « Bonus malus » automobile.

Le principe bonus malus

Son principe : le bonus-malus. En résumé, vous touchez de l’argent pour acheter une voiture neuve faiblement polluante (entre 200 et 600 €) et vous payez une taxe dans le cas contraire  (de 200 à 2600 €).

Plus précisément, les automobilistes qui achètent une voiture dont les émissions de CO2 sont supérieures à 160g par kilomètre doivent payer une taxe au moment du paiement de la carte grise. Le montant de cette taxe évolue en fonction de la quantité de CO2 émis :

Bonus Malus ? on gagne quoi ?

Vous voulez investir dans un 4×4  ? Selon La Tribune, vous devrez acquitter une taxe de 2600 euros… L’achat de grosses cylindrées risque d’en prendre un coup !

Au contraire, si vous achetez une voiture dont les émissions sont inférieures à 130g de CO2 par kilomètre, vous bénéficierez d’un bonus, qui atteint :

  • 200 euros pour une Renault Mégane, une Citroën C4 ou une Polo
  • 700 euros pour une voiture type Renault Clio 
  • 1.000 euros pour l’équivalent d’une Smart ou d’une Fiat 500 dont les émissions sont inférieures à 100g de CO2 par kilomètre. 
  •  Mieux encore : 5000 euros tomberont dans la poche de ceux qui achètent des voitures dont les émissions sont inférieures à 60g/km… c’est-à-dire des voitures électriques principalement ! 
 
Début 2008, quelques mois après le lancement de la mesure 1/3 des voitures vendues bénéficient d’une bonus et 25 % d’un malus. Cela correspond à des ventes de véhicules neufs qui en moyenne émettent 149 grammes de C02 au kilomètre en 2007 contre 176 g. en 1995.

Les constructeurs qui bénéficient le bonus malus

Certains constructeurs veulent profiter à fond du dispositif : ainsi PSA qui veut conserver sa position de numéro 1 en Europe du marché des voitures émettant moins de 120 g. de C02 au kilomètre. Son objectif est d’en vendre 1,7 million d’ici 2010 en Europe.

  • PSA compte notamment sur son label Blue Lion pour Peugeot ou sur son disposition START AND GO qui permet de couper le moteur dès que la voiture s’arrête et de le rallumer à la première sollicitation du moteur. La propose cette technologie qui permet, pour ce modèle, d’obtenir un gain de consommation en ville d’environ 10 %, soit 18g de CO2/km, et de 6 % en circulation mixte. Mais l’hybride ce n’est pas pour maintenant : en concession pas avant 2009, la 308 HDI Hybride (ci-dessous) a été confirmée par le PDG de PSA, Christian Streiff : « Une Peugeot 308 diesel hybride sera bien commercialisée ». 

Toyota de son coté, possède déjà des modèles peu gourmands comme l’Aygo mais veut aussi développer des nouveautés comme la récupération de l’énergie au freinage, déjà utilisé sur la fameuse Prius.

Faîtes le plein de bonus avec « l’hybridation » !

 


A lire au sujet du bonus malus écologique

Le dossier Transport propre et biocarburant
Tous les articles sur la voiture propre
Les nouveautés automobiles en faveur de l’environnement