BASF aime les abeilles ? ou les tue ?

Rédigé par Pauline, le 27 Jul 2007, à 18 h 20 min

Accusé d’accélérer la disparition des abeilles du fait de la commercialisation du très contesté produit phytosanitaire Régent® TS, le groupe BASF annonce qu’il va financer des réserves écologiques, des friches pour faire prospérer les insectes.

Les abeilles sont en grave danger et voient leur nombre diminuer régulièrement à tel point que beaucoup d’écologistes sont très inquiets. (Fin des abeilles = fin du monde)

BASF rappelle que toutes les études scientifiques officielles innocentent systématiquement son insecticide, le Regent® TS qui ne peut donc être tenu pour responsable du dépérissement des abeilles, phénomène qui dure depuis 1994 en France mais aussi dans bien des pays.

Le Regent, toxique ou pas ? Une polémique qui dure

Plusieurs chefs de mise en examen avaient été retenus mardi 17 février 2004 contre la société BASF Agro et son président Emmanuel Butstraen par un juge de Saint Gaudens (Haute Garonne) dans le cadre d’une enquête sur la surmortalité des abeilles. Ensuite, , les pesticides Gaucho (Bayer CropSciences) et Régent TS (BASF Agro), qui contient du Finopril, ont été interdits à la vente au nom du principe de précaution. Le 19 janvier 2005, BASF avait réclamé au Ministère de l’Agriculture la réintroduction du Régent TS sur le marché français.

BASF note aujourd’hui sur son site web : « Les premiers résultats de l’étude prospective 2002/2005 de l’AFSSA qui ont été présentés lors des derniers congrès de l’Union nationale de l’Apiculture française (UNAF) et du Syndicat National d’Apiculture (SNA) en octobre 2006, montre l’origine multifactorielle de la surmortalité des abeilles. Les parasites (Varroa et Nosema Ceranae) mais également les problèmes de biodiversité (avec notamment des manques de nourriture de qualité pour les abeilles : pollen) sont régulièrement pointés du doigt par les scientifiques. BASF se réjouit que la douceur des températures de l’hiver 2006-2007 aient permis aux ruchers de bien passer l’hiver. Cette situation contraste fortement avec la rigueur de l’hiver 2005-2006 qui était à l’origine de forte mortalité au sein des colonies. »

Un des lecteurs de consoGlobe, apiculteur, nous a écrit :

« »Il n’y a pas de mystère comme on veut le faire croire aux Francais ; depuis que le GAUCHO et le REGENT ont été interdit, les choses vont un peu mieux. Je souligne quand même la rémanence dans le sol de ces molécules, qui restent actives pendant plusieurs années, je rappelle aussi que des stocks entiers de gaucho ont tout simplement été enfouis dans des champs, à quelques centimètres de profondeur, en croyant se débarrasser rapidement de millier de tonnes de pesticides devenu encombrant. »

Un expert, Jean-Pierre Louvet note sur le site Futura Sciences : » Concernant les effets sur les abeilles on possède une explication très vraisemblable sur les causes des mortalités en masse qui ont été observées. Mais les choses ne sont pas claires pour les expositions aux traces détectées dans le pollen (puisque dans ses résultats encore provisoires et très ponctuels, l’AFSSA n’observe pas de mortalité anormale dans les ruches concernées). Enfin on ne sait rien sur la présence éventuelle de Fipronil dans le nectar. »

Difficile de se faire une opinion. Malgré tout, le groupe de chimie fine décide de faire quelque chose pour les abeilles. Pour compenser l’impact de ses produits ou juste pour soigner une image écornée ? à votre avis ?

Insecticides : conseils pratiques

Constatons qu’aucun insecticide contenant du Finopril pour usage domestique, vétérinaire ou pour lle jardinage n’a finalement été interdit. Vérifiez toujours la composition du produit sur son emballage.

Pour un usage normal, les quantités à utiliser sont très limitées ; on a tendance à en mettre trop.

Aucun insecticide, y compris ceux qui ne contiennent pas de Fipronil, n’est inoffensif.

Il faut éviter d’utiliser pour les insectes volants un insecticide prévu pour les insectes rampants. Les produits pour insectes rampants sont a priori beaucoup plus toxiques.

  • Évitez de pulvériser de l’insecticide dans la chambre où quelqu’un va dormir ensuite, peu après.
  • Evitez de traiter vos plantations de jardin pendant leur floraison car cela nuit vraiment aux abeilles.

Les abeilles

  • Il y a de 30 000 et 50 000 abeilles dans une ruche et une uniquereine.
  • La reine, qui vit environ 5 ans, est issue d’un oeuf comme les autres abeilles mais elle a ensuite été nourrie de gelée royale.
  • La reine est fécondée quand elle est jeune lors du vol nuptial. Une abeille peut occuper jusque 7 métiers différents dans une ruche en fonction de son âge.

*

Trucs et Astuces. Le miel à tout faire
Le miel, merveille de la nature

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Passionnée d'écriture, toujours en quête d'idées pour répondre à vos attentes au niveau éditorial, fan de tennis et de sport en général, c'est elle...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. OUI il faut protéger notre petite abeille , nous sommes en 2012 ? je trouve que cette année l’abeille se fait de plus en plus rare dans notre jardin , j’avais en 2011 plus de polinisateur dans mon jardin une observation car je cultive des courges etcc… ou soit la cause du temps et des élements qui me dépasse ou l’utlisation de phytosanitaires de plus en répandues dans notre environnement , il faut savoir plus de 80000 tonnes de merdes dans le sol français , dans cette affaire ne restons pas passifs mais actifs ,faites passer mon message sur la toile, j’ai la haine de cette mal bouffe.

  2. Ce qui est sûr c’est que les abeilles vivent mieux en ville! À Paris où les jardins publics n’utilisent plus de pesticides les productions sont 3 X + importantes qu’à la campagne. Il existe même un guide d’apiculture urbaine qu’on trouve sur ma-ruche-en-ville.fr

  3. Les interdictions comme les lois sont faites pour être contournées.On mettra toujours en avant l’utilisation d’un produit avec les retombées sur le marché du travail.Mais quand il n’y aura plus d’abeilles , il n’y aura plus rien pour nourrir les hommes, on n’aura plus besoin de travail pour les hommes!C’est un choix

  4. je suis malheureusement fortement de votre avis ; j’ai des agriculteurs pas loin de chez moi qui traitent à tout va (avec ce produit ou un autre) et au moins une fois par semaine je ramasse deux ou trois abeilles mortes, ce qui fait vraiment pitié car moi je ne traite rien par insecticides, seulement savon noir, ail, tabac dilué dans l’eau, … si quelques uns pouvaient en faire autant

Moi aussi je donne mon avis