Baromètre Ethique & Environnement : 3è palmarès

> L’année 2008 changera-t-elle votre regard sur les grandes entreprises en matière d’éthique et d’environnement ? Rien n’est moins sûr…


> Neuf mois après son lancement, le « baromètre Ethique et Environnement » voit s’élever le nombre de votants désireux de donner leur avis sur 72 marques venus de tous les secteurs : de l’automobile à la grande distribution, du High-tech au textile, en passant par les multinationales, l’alimentation… Tous attendent le verdict des consommateurs…


> Et il est toujours aussi sévère : avec une moyenne générale de 1,7 sur 5, les entreprises n’ont plus qu’à retourner à leurs devoirs en matière d’Ethique et d’Environnement !


Vous êtes toujours aussi exigeants et vous avez raison. Ce 3ème baromètre a cependant apporté son lot de surprises parmi les marques les moins bien notées…


Principaux enseignements du 3è baromètre


Et les heureux élus sont…

  • On prend les mêmes et on recommence : le podium reste inchangé avec Nature et Découvertes loin devant Evian et Yves Rocher. Les marques dont l’image est associée à la nature restent ainsi les mieux perçues… Mais n’oublions pas : notre planète préfèrera toujours nous voir consommer l’eau du robinet que celle en bouteille , mettre des produits cosmétiques labellisés BIO que ceux non labellisés.

  • La société Google confirme son entrée dans le Top 5 et se retrouve au pied du podium, juste devant Tetra Pack (-1) qui perd ainsi une place.

  • Autre confirmation « surprise » : Ikéa continue sa progression (+2) qui conduit l’enseigne suédoise à la sixième place. Est-ce la récompense de son engagement à acheter uniquement du bois labellisé FSC .


    Montées et descentes

  • Une reconnaissance que peine à avoir une enseigne comme Castorama (+4) malgré une politique en faveur du développement durable réelle  : sa progression est plus lente mais tout de même perceptible avec une entrée remarquée dans le Top 20.

  • Une des grandes perdantes de ce baromètre : La Camif (-20) qui se retrouve à une modeste 32e place. Injuste au regard de ses efforts et de la certification de nombreux de ses produits  ?
    Rien n’est irrémédiable : sa note n’est qu’en légère baisse, sa chute au classement est avant tout due à des notes très resserrées et donc à la difficulté des consommateurs à départager les différentes enseignes.

  • Les marques de la Grande distribution sont, elles, en hausse. Ce secteur reste l’un des mieux perçu par les consommateurs. Leclerc se maintient à la septième place juste devant Auchan (+7) qui s’installe dans le Top 10 tandis que Carrefour (11e) gagne 3 places. Un bémol : la légère baisse de Monoprix (-3).


    >> Les produits équitables qui garnissent les rayons influencent sans doute l’image de ces hypers qui sont pourtant loin d’être exemplaires au niveau du prix de ces produits… http://www.consoglobe.com/ac-commerce-equitable_1982_hypers-equitables.html

    L’Automobile voit la vie (un peu) en vert

  • Mais « LA » surprise de ce baromètre est le secteur Automobile dont toutes les marques connaissent une embellie : Peugeot (33e, +7), Renault (36e, +6), Citroën (43e, +1), Volkswagen (53e, +11) , BMW (57e, +5), Mercedes (58e, +9), Volvo (62e, +7), Ford (64e, +2).


    >> Seul Toyota (54e, -3) régresse au classement mais voit sa note globale en hausse. Alors qu’elle est souvent à la pointe de l’innovation en matière environnementale , l’entreprise nipponne n’est que le cinquième constructeur automobile de ce baromètre.






    >> Si les constructeurs automobiles ont le vent en poupe, l’image des sociétés pétrolières est toujours très mauvaise. Exxon et Total échouent ainsi aux deux dernières places, tandis que BP (+4) se retrouvent désormais à la frontière du «flop 5».
    >> Les initiatives entreprises par des groupes comme Total ne suffisent pas encore à corriger leur image.

    Des multinationales désapprouvées

  • En plus des deux marques pétrolières, ce « flop 5 » se compose de 3 groupes de renommée mondiale qui ont enregistré de fortes chutes au sein du classement : LVMH (70e, -14), Vivendi (69e, -11) et Generali (68e, -8).


    >> À noter le nombre de votes blancs élevé pour ces 3 enseignes : leurs politiques et leurs valeurs restent méconnues du grand public.

    Le Baromètre et ses 7 chiffres

  • 1,7  : la moyenne générale de ce 3e baromètre (+0,2 points)
  • 2,1 : la note moyenne du secteur de la grande distribution (+0,3 points)
  • 1,5  : la note moyenne des constructeurs automobiles (+0,3 points)
  • 1,2  : la note moyenne du secteur pétrolier (+0,2 points)
  • 8760 : le nombre de votants
  • 50564 : le nombre de votes
  • 13,4 : le % de votes blancs



  • > Besoin d’informations sur l’engagement des marques ? Consultez notre annuaire des entreprises .


    > Vous voulez connaître les marques qui bougent pour la planète ? Retrouvez-en dans nos portraits de marques .

    > Envie de faire entendre votre voix ? Participez à la 4ème vague de notation ICI .