Automobile, les labels «écologiques»

  • Les constructeurs automobiles utilisent des appellations variés en matière d’écologie. Certains labels sont cohérents et solides mais pas tous.



    Les labels « carburants alternatifs » concernent les voitures qui consomment les fameux agro – ou biocarburants, notamment le E85. Ces labels sont de simples appellations commerciales faites pour désigner les véhicules dont la motorisation supportent les biocarburants.



    On le sait ces carburants entraînent une consommation un peu supérieure et des performances légèrement diminuées mais ont l’avantage de générer moins de polluants et faire fonctionner l’agriculture. (Quoique ce point puisse aussi devenir un inconvénient en absorbant trop de terres cultivables au détriment de la nourriture).

    Les voitures concernées sont les suivantes :

  • Bioflex chez Peugeot et Citroën
  • Flexfluel  : Skoda et Ford
  • Flexifuel  : Volvo
  • Biopower  : Saab
  • Ecoflex  : Opel
    Il est relativement facile et peu coûteux de modifier un moteur traditionnel et ce pour un véritable gain environnemental. Il ne faut pas confondre les appellations bio-carburants avec celles utilisées pour désigner des innovations techniques implantées pour économiser du carburant.
  • ECOnetic : Ford
  • Efficient Dynamics  : BMW
  • ECOflex  : Opel
  • Bluetec  : Mercedes
  • Et aussi : Air Dream de Citroën, Blue Lion de Peugeot, ECO2 de Renault. Avec la norme Euro V qui s’applique à partir du 1er septembre 2009 et la hausse du prix du carburant, les innovations, souvent anecdotiques mais parfois fondamentales, se multiplient.
  • Récupération d’énergie au freinage : Citroen C5 II, nouvelle Audi A4,
  • Fonction stop & start automatique (Citroën C3 Stop&start, Smart CDI mhd, Audio « e », VW Bluemotion)
  • Compresseur de climatisation déconnectable
  • Filtre à particules et pot DeoNox
  • Indicateur de passage de rapports et rapports allongés
  • Alternateurs débrayables
  • Aérodynamique active
  • Pneus à faible résistance au roulement
  • Electronique de gestion du moteur
  • Pompe à eau électrique
  • Alternodémarreur : solution qui va se généraliser. BMW propose ses séries 1 à 7 avec alternodémarreur. Sur les Freelander diesel boite mécanique wde Range Rover.
  • Jantes aérodynamiques et aménagements aérodynamiques
  • Optimisation des écoulements d’air sous le capot
  • Réduction de poids
  • Recylabilité des matériaux

Moteur fonctionnant au GNV, gaz naturel de ville.

 Quelques exemples de voitures moins polluantes

  • La Goff Blue Motion

Les versions Blue Motion de la Polo et de la Passat sont les voitures les moins gourmades de leur segment. Avec une accumulation de petits aménagements (aérodynamique revue, rapports plus longs, , la nouvelle Golf démontre qu’on peut être efficace en termes d’économies d’énergie sans investir des montants colossaux.

BlueMotion fonctionne grâce à un logiciel qui agit sur la gestion du moteur pour de réduire le régime de ralenti. Ajouté à filtre à particules, cela réduit les émissions polluantes.
La version 1,9l TDI de 105 chevaux avance les performances de 4,5l de consommation de gazole / 100km et des rejets de 119 g de C02/km.

 

  • La Ford Focus Flexfuel

Ford propose une large gamme de véhicules utilisant le E85. La Focus est en un bon exemple avec une consommation de 7l/100 et des rejets de 167 g/km.
 

Lire aussi :
Les nouveautés automobiles en faveur de l’environnement
Encore une innovation pour Toyota
Rouler en 4X4 nuit gravement à l’environnement
Chine : le boom automobile aggrave la pollution
Publicité : les marques automobiles abusent