Ampoules basse conso : attention aux déconvenues…

Amenées à remplacer toutes les ampoules à incandescence de votre maison d’ici 2012, les ampoules basse consommation (fluocompactes) occupent désormais la quasi intégralité des espaces “éclairage” de vos rayons. L’offre se multiplie… et les déconvenues aussi, avec des choix portés vers les premiers prix qui, au final, portent souvent préjudice aux consommateurs non avertis.

Developpement durable article

Ampoules basse conso : payer plus pour gagner plus ?

Attention : l’habit ne fait pas le moine…l’emballage ne fait donc pas l’ampoule ! “Dure 10 fois plus longtemps“, “80 % d’économie d’énergie“… tels sont des exemples de messages inscrits en gras et gros sur les emballages de vos ampoules fluocompactes, quelle que soit la marque. Alors, le consommateur peut s’étonner de voir des prix variant du simple au… nonuple, c’est-à-dire de 2 à 18 euros, pour des performances qui semblent identiques…

Or les premiers prix ne sont souvent qu’une illusion d’économie facile, avec des ampoules de moindre qualité et qui à l’usage reviennent plus cher que des fluocompactes de marque, devant être changées 6 fois plus souvent ! (voir tableau ci-dessous).

Developpement durable article
Comparatif réalisé à partir des données moyennes observées chez différents fabricants.
Tarif EDF de base (0,094€ TTC par kWh). Source : Mieux Vivre Votre Argent n°347b
is

On trouve en effet de tout sur le marché dont des ampoules “low cost”, la plupart produites en Asie, pas toujours conformes aux normes européennes, et synonymes de cruelles désillusion pour son consommateur : durée de vie écourtée, mauvaise qualité d’éclairage, allumage long…

  • Il est ainsi fortement conseillé de se fier aux marques des fabricants de lampes reconnus : Philips Eclairage, Sylvania, Claude, GE Lighting, Mazda, ou encore Osram, tous membres du Syndicat de l’éclairage français.

Developpement durable articleLa gamme d’ampoules Philips

Le prix de ces ampoules basse conso de marque s’élève à 12 euros en moyenne mais ce  surcoût à l’achat est amorti en moins d’un an par rapport aux ampoules à incandescence selon une étude de la revue 60 millions de consommateurs.

Et en termes de qualité d’éclairage, vous avez la garantie d’ambiances plus chaudes et des allumages quasi instantanés.

Des ampoules basse conso pour différents usages

Sachez que les ampoules basse conso standards, même de marque, restent sensibles au froid et aux allumages / extinctions répétés. Cependant :

  • des variétés ont été spécifiquement conçues pour un usage extérieur,
  • d’autres sont adaptées aux allumages et extinctions fréquents, peuvent être utilisées avec un variateur.

Ces informations doivent figurer sur l’emballage.

Les étiquettes : lire plus pour mieux choisir

Au-delà de la marque, l’attention doit être également mise sur les étiquettes des produits où figurent les infos relatives à la qualité de l’ampoule.

Obligatoire, l’étiquette énergie doit être mentionnée sur leur emballage.

Developpement durable articleA partir de septembre 2010, celle-ci évolue indiquant notamment le flux lumineux, le nombre de cycles d’allumages/extinctions possibles, et la température de couleur, devant permettre au consommateur de connaître la lampe la plus efficace (en savoir plus :  guide d’achat spécial Ampoules basse consommation).

ampoule incandescence

Le calendrier de retrait des ampoules à incandescence

  • Les ampoules de 100 W ont été arrêtée le 1er juillet 09,
  • Les ampoules de 75 W ont été retirées en décembre,
  • Les ampoules de de 60 W, ont été retirées le 30 juin 2010,
  • Les ampoules de 40 W, retirées du marché le 31 août 2011
  • Les ampoules de 25 W le 31 décembre 2012

A lire sur les ampoules basse consommation :